Confidentiel - 600 millions d'euros d'effacement de dettes pour l'imprimerie CPI

C'est le montant des deux annulations de dette dont l'entreprise a bénéficié ces dernières années.

Plombé par une dette insupportable, le numéro un européen du livre noir vient de sortir cet été d'une posture très fâcheuse, en bénéficiant d'un effacement de ses dettes bancaires de près de 150 millions d'euros. Il y a quelques années déjà, une opération de même nature avait permis d'en faire disparaître... près de 450 millions !

Au total, les banques créancières du groupe d'imprimerie auront donc perdu près de 600 millions d'euros dans l'affaire. 

Rachetée un temps par le biais d'un LBO, l'entreprise supportait depuis lors un endettement qui remettait en cause sa pérénité même. Ce alors même que son résiltat d'exploitation avoisinait les 25 millions d'euros.

La dette résiduelle du groupe se situerait désormais aux alentours de 15 millions d'euros.

A l'issue de cette opération, Impala devient le premier actionnaire de CPI (52% du capital), aux côtés de BPI France (24%) et d'investisseurs privés dont le management (24%).

Alors que l'entreprise prend un  nouveau départ, une question subsiste : l'avenir en son sein d'Aubin Imprimeur, à Poitiers, une imprimerie dont le coeur de métier n'est pas celui de CPI...

Plus d'articles sur les chaînes :

Eure
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise