150 000 euros pour la vente aux enchères de l'imprimerie Ouest Impressions Europe (79)

Cette vente avait lieu la semaine dernière à Bressuire.

45000 euros pour un CTP de dernière génération, 15 000 euros pour deux presses offset offset Aurelia de 1995 et 2001...

Au total, la vente aux enchères de l'ensemble des matériels de l'imprimerie Ouest Impressions Europe aura rapporté 150 000 euros, loin de ce que l'on aurait pu en obtenir il y a quelques années encore.

Liquidée le 10 juillet dernier, cette imprimerie de labeur feuille, très en pointe dans le domaine de l'environnement n'aura pas réussi à faire de cet avantage comparatif un axe de différenciation majeur auprès des donneurs d'ordres, plus intéressés par les prix bas que par l'éco-responsabilité de leurs fournisseurs.

Une situation qui reflète bien le malaise que traverse aujourd'hui le secteur des industries graphiques, soumis à une baisse des volumes et à une concurrence impitoyable.

A l'occasion de la vente, les commentaires des imprimeurs allaient bon train, à l'endroit des négociants, qui s'entendraient entre eux pour acheter les machines au nez et à la barbe des imprimeurs présents sur place, pour les revendre à l'export, à bon prix. En bref, de l'argent facile, de simple intermédiation, sur le dos d'un secteur industriel qui nécessite lui de lourds investissements.

C'est un intermédiaire qui a récupéré les deux presses offset anciennes. Mais un imprimeur qui a raflé le CTP...

Plus d'articles sur les chaînes :

Deux-Sèvres
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise