Inquiétude chez Apple après l'arrivée surprise de Carl Icahn

Le raider de sinistre réputation vient d'acheter pour 800 millions de dollars d'actions Apple.

Carl Icahn détient désormais 0.7% du capital d'Apple, son objectif étant désormais de "bousculer"  la plus grosse valorisation de l'histoire du capitalisme, soit 477 milliards de dollars.

Si le nom de Carl Icahn ne dit rien au grand public, le personnage a toutefois inspiré Oliver Stone pour créer Gordon Gekko joué par Michael Douglas, dans Wall Street. Tout un symbole...

Autant le dire, Carl Icahn ne fait pas dans la dentelle, qui a fait fortune en pariant sur les Junk Bonds avant de se faire comme spécialité de malmener les conseils d'administration des entreprises dans lesquelles il investit.

Sa première déclaration est de plaider pour qu'Apple profite de sa gigantesque trésorerie, 50 milliards de dollars, pour mettre en place un vaste plan de rachat d'actions.... qui le ferait directement monter au capital, et gagner en influence ! Une demande faite alors qu'Apple a déjà lancé un programme de racht d'actions d'un montant de 60 milliards, à l'horizon 2015, un plan jugé toutefois insuffisant par le raider.

En août dernier, le raider avait déjà investi 2 milliards de dollars dans Apple, raflant alors 0.5% du capital de la firme à la pomme.

Car pour Carl Icahn, Apple devrait mettre 150 milliards de dollars dans une telle démarche, considérant que les actionnaire de la société n'ont pas investi "dans une banque" !!

Que vise réellement Carl Icahn ?

Cette réponse se trouve dans le scénario qu'il a élaboré depuis longtemps et mis en place dans toutes les sociétés dans lesquelles il a investi : sa stratégie consiste ainsi à monter au capital, à rentrer au conseil d'administration puis à mettre la pression sur le management afin d'en influencer les décisions. 

Un scénario fort possible chez Apple, dont les principaux actionnaires sont institutionnels et sans grand charisme.

Après une OPA sauvage sur TWA en 1985, il en a pris la direction, s'est séparé de toute l'équipe de management, avant de revendre la société exangue et hyper endettée, empochant au passage 460 millions de dollars de profit, ce dont ne s'est jamais relevée la compagnie aérienne, tombée en faillite peu après. 

Autant dire que Tim Cook marche sur des oeufs, car si Carl Icahn n'a pas des moyens illimités pour monter au capital d'Apple, sa capacité de nuisance est grande.

Son dicton préféré est d'ailleurs : "si vous avez un ami, prenez un chien !"

Le message est clair...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...