La justice tranche - tout industriel du chocolat peut opter pour des emballages violets

Milka vient de perdre en justice face à Nestlé, qu'il accusait de plagier les emballages de ses chocolats et confiseries de chocolat.

Une couleur adoptée par une marque, aussi emblématique soit-elle, peut-elle s'imposer avec le temps comme exclusive sur un seceur d'activité ?

Tel était le différend que devait trancher la justice britannique, dans le dossier opposant Milka (Cadbury Mondelez) et Nestlé.

L'affaire portait sur le fait que Nestlé avait décidé d'utiliser le violet comme couleur de packaging, pour certaines de ses tablettes de chocolat, une couleur utilisée depuis des décennies par Milka.

En première instance, le groupe américain avait gagné.

Il n'en a pas été de même en appel ou la justice a cassé le jugement déjà rendu d'une façon très sèche, arguant du fait qu'une couleur ne pouvait être déposée, que la formulation de Cadbury ne répondait pas aux exigences d'un dépôt de marque, et que cela irait à l'encontre des principes d'équité, en offrant un avantage compétitif à Cadbury, au détriment de ses compétiteurs.

Dans ce domaine, il est à noter que le groupe américain Mars, a fait élaborer des couleurs qui lui sont propres, que l'on ne retrouve dans aucun nuancier, dûment déposées, pour ses marques de petfood Whiskas (Purple) et Pedigree (Yellow).

L'assurance ultime de ne pas les voir réutilisées par l'un de ses concurrents.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...