Bertelsmann met 60 millions d'euros sur la table pour fermer une imprimerie

Le géant allemand des médias et de l'imprimerie, ne fait pas dans le détail.

Annoncée en février dernier, la fermeture de l'imprimerie d'Itzehoe, du groupe Bertelsmann est un cas sans doute unique en son genre en Europe.

Car bien que profitable, le groupe de presse et de médias allemand n'en a pas moins décidé de stopper l'hémorragie qui saigne littéralement son pôle imprimerie, Prinovis, en fermant tout simplement l'un des ses sites emblématiques, Itzehoe.

Cette usine de 1000 salariés (sur les 3800 de Prinovis), créée il y a 134 ans et basée dans le nord de l'Allemagne, est spécialisée dans l'impression hélio. 

Au terme du plan social négocié avec les partenaires sociaux, 600 postes seront effectivement supprimés, Bertelsmann ayant provisionné près de 60 millions d'euros dans la fermeture du site.

Un chiffre qui laisse rêveur dans le secteur de l'imprimerie, mais à mettre en regard des profits du groupe Bertelsmann : près de 620 millions d'euros entre janvier et septembre...

Il est à noter que Prinovis dispose de 4 sites de production en République Fédérale, Ahrensburg, Dresde, Itzehoe et Nuremberg, et d'un en Grande-Bretagne, à Liverpool.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...