Verbatim - la presse magazine doit revoir le mode de facturation de ses pages de pub

GraphiLine a rencontré un professionnel de la presse magazine, à l'occasion du salon La Presse au Futur, qui nous donne son avis sur la nécessaire évolution du mode de facturation des pages de pub.

"Aujourd'hui, le prix de vente d'une page de publicité dans la presse magazine est basé essentiellement sur le chiffre OJD, le chiffre de diffusion global du magazine, auprès de son lectorat.

On est en train de constater que la communication globale s'effondre dramatiquement, et donc, les recettes publicitaires par la même, puisque plus le chiifre baisse, plus le prix de la page à la vente baisse lui aussi, et intéresse de moins en moins l'annonceur, du fait d'un moindre lectorat.

On parle de plus en plus de sectorisation. Il semble incontournable que l'avenir de la presse passera par l'exploitation de marchés de niche, locaux, et non plus d'une communication industrielle lourde. On ne peut plus envisager de vendre de la page au même prix sur une communication nationale, que si on la vend pour une communication locale, qui va adresser une cible géographiquement bien précise.

Ainsi, un industriel de Toulouse qui communiquerait dans un magazine national aimerait sans doute que sa publicité soit diffusée sur sa région, si tel est sa stratégie de communication. Il devient important de revoir le mode de facturation de la publicité, en fonction de la pénétration sur un marché local. On est donc clairement parti, dans la presse magazine, vers du versioning. C'est un nouveau modèle, plein de promesses de développement !

La customisation de l'offre publicitaire par les magazines, vers leur régionalisation, sera identique à ce que l'on trouve sur internet. On peut imaginer que demain, un magazine sera imprimé sur des rotatives, puis certaines de ses pages de publicité, personnalisées d'un point de vue régional. Kodak a démontré son savoir faire dans ce domaine, avec du jet d'encre noir et blanc. Demain, ce sera possible en couleur. Les marchés publicitaires qui s'offrent ainsi à la presse magazine sont colossaux, qui lui permettront de rebondir, en réinventant son business modèle". 

Un professionnel de la presse magazine - La Presse au Futur - Paris, le 20 novembre, 14h12

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...