Interval Production se distingue dans l'impression et la distribution de journaux étrangers en Ile de France

La société francilienne dirigée par Gérard Pouzoulet a développé un service unique, qui permet à des journaux à faible tirage, d'être de nouveau présents sur Paris Ile de France.

GraphiLine a rencontré Gérard Pouzoulet, président d'Interval Production à l'occasion du salon la Presse au Futur, qui nous présente cette démarche étonnante, qui débouchera sans nul doute sur la création... d'une régie publicitaire !! Un business model très similaire à celui d'iTune, chez Apple...

"La plupart des journaux que nous imprimons aujourd'hui chez Interval Production, sur une rotative numérique Océ, n'étaient plus disponibles à Paris. Leurs éditeurs n'étaient plus prêts à payer des fortunes pour être juste disponibles à Paris. Les lecteurs ne trouvaient donc plus leur journal en kiosque. Tout le monde était perdant ! Avec notre rotative numérique, l'achat des fichiers et l'impression délocalisée, nous avons réussi à recréer une offre de presse quotidienne et hebdomadaire internationale, qui faisait défaut sur Paris Ile de France. Nous distribuons aussi nos journaux le jour J de la sortie du titre, et dans certains cas à H-5 par rapport à un quotidien en décalage horaire comme le New York Times ! La distribution est confiée à la société Euclès Daily, société créée par mon fils, Brice Pouzoulet.

Avant de lancer un titre, nous nous posons la question du lectorat potentiel, nous allons chercher des commnuautés de lecteurs, nous identifions les points de vente ou les points de diffusion pour cette presse, et nous allons directement les  livrer, sachant que nous sommes à 99%... en vente ferme !! Pas de reprise de titres... Pour nos abonnés, nous passons par les services d'une société de portage. Nos points de vente ne sont pas forcément des kiosques, il peut s'agir par exemple de consulats. Nous travaillons avec des kiosques ciblés, pour leur capacité à adresser une communauté particulière, la aussi, en vente ferme à 90%, les 10% restant concernant nos lancements de nouveaux titres...

Au jour le jour, nous ajustons la quantité, et ajoutons des exemplaires en fonction de la croissance observée point de vente par point de vente, ou quand il y a un événement qui le nécessite.

Aujourdui, nous imprimons et distribuons 80 titres, dont 60 sont imprimés tous les jours ! 

Par rapport à Presstalis, nous ne sommes pas concurrents, dans ce sens que notre service est tout autre. Apportant en outre des revenus complémentaires aux kiosquiers, nous sommes finalement très complémentaires ! Parfois, cela peut représenter jusqu'à 40% de leurs revenus nets !! En aidant à maintenir des points de vente, on contribue à la pérénité de Presstalis car si demain il n'y a plus de kiosques, Presstalis aura beau faire de la logistique, ce sera quand même difficile !! 

Notre modèle est le seul qui puisse fonctionner avec de la presse internationale, distribuée en faible quantité. 

Dans l'avenir, connaissant bien nos communautés, nous ambitionnons, du fait de la maîtrise de l'impression, de mettre de la publicité sur les journaux que nous imprimons et distribuons. C'est une demande forte de la part des éditeurs. Nous deviendrons régie et intéresserons les éditeurs au chiffre d'affaires engendré. Un business modèle gagnant-gagnant !

Aujourd'hui, on ne coûte rien aux éditeurs, et nous leur rapportons même de l'argent. Demain, nous leur en rapporterons encore plus... "

Il est à noter que la société Euclès Daily a obtenu un Trophée 2013 de l'innovation Presse, lors du salon La Presse au Futur. 

  

Plus d'articles sur les chaînes :

Seine-St-Denis
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...