Salaire minimum en Allemagne, une bonne nouvelle pour l'imprimerie française

Même si cette mesure n'entrera en vigueur que mi-2014, elle permettra d'éviter à certains imprimeurs et papetiers allemands de faire du dumping social.

Avec la crise de 2008, la nécessite de plus d'Europe se fait quotidiennement sentir, qu'il s'agisse de contrôler la corruption sévissant dans certains états périphériques, de mettre au pas des pratiques bancaires discutables, de canaliser l'imagination évasive de certains fiscalistes créatifs ou d'harmoniser le coût du travail, tout au moins dans des pays de structures équivalentes.

Dans ce domaine, l'absence de salaire minimum en Allemagne fédérale, remplacé par des conventions collectives de branche, a permis à nos voisins d'Outre-Rhin de prendre des parts de marché de façon étonnante, sur des secteurs auxquels personnes ne s'attendait, comme celui de l'abbatage de la viande par exemple, en utilisant une main d'oeuvre de personnes âgées, d'étudiants ou d'immigrés des Pays de l'Est, mais aussi de personnes fragilisées.

De quoi permettre aux imprimeries allemandes et groupes papetiers, pour ce qui nous concerne, de rafler des marchés d'impression auprès d'éditeurs et de donneurs d'ordres français, grâce à un sous-prolétariat officiel, véritable variable d'ajustement des coûts à la baisse, bataillon de travailleurs pauvres, exposés en première ligne de la bataille du commerce extérieur ! 

Le salaire minimum adopté en Allemagne s'élèvera à 8,50 euros de l'heure. Aujourd'hui, près de 17% des 40 millions de salariés allemands gagnent moins que cela.... c'est pour dire.

Jusqu'à présent, l'Allemagne avait beau jeu de se cacher derrière les conventions collectives de branche pour réfuter toute idée de dumping social à l'encontre de ses partenaires européens.

C'était ignorer un peu facilement toutes les possibilités offertes par l'utilisation de société sous-traitantes, voire, le fait pour certaines entreprises d'imprimerie et du secteur papetier, de dénoncer leur convention collectives, pour gagner en liberté...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...