Le leader français des imprimantes 3D devient américain

Sur un marché aussi prometteur que celui de l'impression 3D, les Américains ont fait preuve de plus de vision que les Français.

La France ne cessera sans doute jamais d'être le pays de tous les paradoxes pour les investisseurs étrangers.

Un pays conservateur, qui conduit ses réformes à la vitesse d'un cheval de trait labourant un champs, sous la conduite d'un grand timonier au provincialisme assumé, mais un pays aussi qui regorge d'innovations et dont certaines PME brillantes ne savent se valoriser ou péréniser leur développement qu'en passant sous pavillon étranger.

A l'instar de la société Phenix Systems, unique acteur français d'envergure internationale du marché des imprimantes 3D, qui vient d'être racheté par l'américain 3D Systems.

La société 3D Systems a en effet acquis 93% des actions de la société basée à Clermont Ferrand, valorisée pour l'occasion près de 15 millions d'euros et dont les origines remontent à 2000.

Phenix Systems, qui emploie 50 salariés, est spécialisée dans la conception et la commercialisation d'imprimantes 3D industrielles, produisant des objets de toutes sortes en métal et en céramique, d'une extrème finesse, par dépose successive de couches de matière d'environ 20 microns l'une. Ses clients sont des sociétés comme Michelin, General Electric, Rolex et Cartier.

Ce passage sous pavillon étranger n'était pas forcément anticipé, mais plutôt le fait du repli de son activité, du fait de la crise, et de problèmes entre le management et les actionnaires historiques.

Plus d'articles sur les chaînes :

Puy-de-Dôme
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...