Le baiser de la mort d'Amazon aux libraires

Réelle opportunité de business ou baiser de la mort de la part du leader mondial de la vente de livres par internet...

Décidément, Amazon, le géant américain de la vente de livres par internet n'en finit pas de faire parler de lui.

Accusé de tous les maux par les libraires, ayant même suscité une loi anti-Amazon de la part des députés français interdisant les frais de livraison gratuits, le leader de l'e-commerce propose un deal à priori étonnant aux libraires indépendants, terrassés par la vente en ligne : vendre eux même la fameuse tablette Kindle d'Amazon !!

En bref à défaut de vendre des livres, vendre ce qui permet d'éviter d'acheter un livre en librairie...

Cette expérimentation a débuté le 6 novembre aux Etats-Unis, avec à la clé, un prix de vente minoré de 6% et une commission de 10% sur les achats d'eBooks effectués à partir de la tablette vendue, pendant 2 ans...

Cette démarche est on ne peut plus étonnante et pose la question de la confiance que l'on peut vraiment accorder au géant de Seattle.

Qui sait par exemple, en épluchant les conditions d'utilisation de Kindle que l'on achète pas un eBook (fichier PDF) au travers de cette tablette, mais que l'on ne paie que le droit de lire un fichier, fichier qu'Amazon se donne la possibilité d'effacer à distance de votre Kindle à tout moment ??

Autant le dire, la confiance ne peut régner dans ce domaine et pose deux questions : comment être sûr, avec ce système qu'Amazon déclare le vrai chiffre d'affaires et quid de la confidentialité des achats effectués par le propriétaire de ladite tablette ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...