Une nouvelle place de marché européenne dans le papier

Réelle opportunité pour les acheteurs de faire jouer la concurrence dans le papier, ou création d'un futur nouveau monopole ?

L'association des neuf principaux papetiers européens dans ce projet lance le débat sur la réelle indépendance des places de marché créées par des sociétés normalement concurrentes. International Paper, M-real, Sappi Fine Paper Europe, Soporcel, Stora Enso, UPM-Kymmene, Antalis, Buhrmann et NMF viennent de s'associer dans un projet encore sans précédent : développer une plate-forme européenne de transaction dans le domaine du papier qui, à terme, devrait fédérer l'ensemble de la profession. Son objectif : accroître la vitesse, la transparence et l’efficacité des transactions et des tâches administratives entre les fabricants de papier et leurs clients. Son lancement est prévu pour 2001, sans qu'aucune date précise n'ait été dévoilée. Les premiers modules opérationnels devraient concerner la chaîne logistique des papiers fins et des papiers d'édition, notamment l'automatisation des transactions, la gestion de la chaîne logistique et l'optimisation des processus de vente (via un système d'appels d'offres). Ces fonctionnalités seront bien évidemment basées sur le standard de messagerie papiNet. Véritable bombe lancée dans le jardin de PaperExchange et PaperX, ce projet pose des questions de fond incontournables : cette plate-forme sera-t-elle réellement indépendante de ses investisseurs ? De quelle loi dépendront les fichiers clients (mutualisés par des industriels concurrents), sachant que le loi française est particulièrement pointilleuse dans le domaine ? Qui garantira la réelle confidentialité des transactions ? Autant de questions que les organisations professionnelles des principaux secteurs clients du papier poseront tôt ou tard, s'il ne s'agit des autorités de la concurrence.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...