Inquiétude chez les clients français de l'imprimerie italienne Europrinting Roto 2000

13 personnes gravitant autour de cette imprimerie milanaise viennent d'être interpellées pour fraude fiscale massive.

Rien ne va plus dans les services de fabrication de certains éditeurs français de livres, notamment scolaires, qui ne savent pas si leurs livraisons seront réalisées, qui travaillent avec le groupe italien d'imprimerie Europrinting (Roto 2000 et CPM).

Nous venons en effet d'apprendre que suite à une opération de grande envergure de la police financière italienne, 13 personnes gravitant autour de l'imprimerie Europrinting Roto 2000 avaient été arrêtées, dont Mauro Arneri, représentant légal de Roto 2000, pour fraude fiscale, 25 autres personnes étant dans la colimateur du juge d'instruction de Milan.

Cette enquête délicate fait suite à la plainte d'un syndicaliste qui a permis aux limiers italiens de démonter un système complexe de sociétés de prestations de services, consistant dans la mise à disposition de main d'oeuvre notamment, en particulier une domiciliée... dans un cimetière situé près de Naples (!), qui fournissait du personnel à l'imprimerie Europrinting, sans pour autant payer de charges sociales !

On comprend alors d'autant mieux, comment ce type de structure se permet de casser les prix sur le marché du livre scolaire notamment, et de l'édition en général...

Il est désormais à espérer que cette leçon fera comprednre aux chefs de fabrication du secteur de l'édition, que si un calage au bord du Lac de Côme, est toujours plus agréable qu'un calage dans une zone industrielle française, certains prix ne sont pas réalistes car issus de pratiques frauduleuses. Et qu'aux sirènes du cost killing, il faut savoir dire non, au risque un jour d'y laisser son poste !

Car la prise de risque de sourcer un fournisseur pratiquant la fraude fiscale à grande échelle relève avant tout... de la faute professionnelle, non ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...