La production de pâte à papier va redémarrer à Alizay (27)

Les Thaïlandais seraient-ils plus forts que les Finlandais ?

C'est la question que l'on est en droit de se poser avec la reprise de l'usine papetière d'Alizay par le groupe thaïlandais Double A.

Cette usine, qui porta le nom de MoDo Paper, avant que de devenir M-Real, située dans le bassin de la Seine, non loin de Rouen, et spécialisée dans la fabrication de pâte à papier mais aussi de ramettes de papier A4, a été au coeur d'un long feuilleton, passant pas loin de la fermeture pure et simple, avant que d'être reprise par le Conseil Général pour être revendue au papetier asiatique. 

Reprise par le papetier thaïlandais Double A, une société familiale qui souhaitait depuis longtemps s'implanter en Europe, la papeterie d'Alizay a réembauché 150 personnes et relancé la production de ramettes Double A, largement... exportées ! Une production qui devrait bientôt être rentable, selon la propriétaire de l'usine, 

Si la production de ramettes de papier est rentable, le groupe ne compte pas s'en arrêter là ! Il ambitionne désormais de relancer la fabrication de pâte à papier, l'usine pouvant en produire 300 000 tonnes pas an. Cette production permettrait de réduire les coûts d'approvisionnement de l'usine de ramettes, la pâte étant actuellement importée de Thaïlande et du Brésil...

Avec un impératif : la production de pâte à papier n'est rentable que si l'usine produit elle même son énergie. Double A prévoit donc d'investir près de 120 millions d'euros sur le site, afin de construire une centrale de co-génération, dont 60% de la production devrait être revendue à EDF ! Un chiffre d'affaires additionnel indispensable au business model du site, avec 80 à 100 emplois à la clé ! 

Une démarche jamais envisagée par M-Real.

Si Double A a encore tout à prouver à Alizay, le redémarrage du site et les perspectives qui s'ouvrent à lui amènent à se poser la question : les Thaïlandais seront-ils plus forts que les Finlandais ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Eure
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...