Nur réduit la voilure aux Etats-Unis et en Europe

Le constructeur d’imprimantes numériques grand et très grand formats n’obtient pas les résultats escomptés. Et se restructure. Soixante dix postes sont supprimés.

D’une part, la filiale de Boston vient d’être fermée. D’autre part, Nur America devra partager avec celle de San Antonio, au Texas, un certain nombre de moyens, administratifs notamment. Elles garderont cependant toute leur indépendance l’une par rapport à l’autre. Nur America demeurera la plateforme de ventes et de service clients de Nur Macroprinters pour tout le continent américain (Canada, USA, pays d’Amérique Centrale et du Sud). La recherche et le développement, ainsi que la production de la nouvelle gamme Salsa Ultima, resteront l’apanage de Nur Engineering USA. De même, ces bouleversements se sont accompagnés de mouvements de personnels importants jusqu’au plus haut niveau. Shlomo Sagiv a notamment été remplacé par Rick Clarke au poste de president Les mesures de restructuration qui touchent l'Amérique affecteront aussi les activités de Nur en Europe. Des mesures de restructuration ou, pour le moins, de réorganisation, devraient intéresser Nur Europe et Nur Media Solutions, à Louvain, en Belgique. Quelque 70 suppressions de postes sont d'ores et déjà intervenues un peu partout dans le monde et plus particulièrement chez Nur America ainsi qu'au siège social de Lod, en Israël. Autrement dit 14% des effectifs. La nouvelle est pour le moins étonnante compte tenu que Nur America venait de déménager, en février dernier, dans de nouveaux locaux notamment équipés d’une salle de démonstration. Mais la conjoncture et la baisse des ventes sur tous les marchés mondiaux ont forcé la décision. Le chiffre d'affaires de la firme israélienne a progressé de 47 % entre le 1er janvier et le 31 mars 2001. ·Il s'est établi à 31,4 millions de dollars. Par contre, le bénéfice est nul alors qu'il était de 2,5 millions de dollars voici un an, les dépenses d'exploitation ayant véritablement explosé pour s'établir à 12 millions de dollars (+ 64 %). De toute évidence, le rachat de Salsa Digital demeure difficile à digérer : les résultats du premier trimestre 2001 tiennent compte, en effet, des dépenses liées à l'acquisition de cet ancien concurrent de Nur, dépenses qui, cumulées, s'élèvent à 1,3 million de dollars pour le seul trimestre. Par ailleurs, Nur a récemment racheté à Indris International les 50 % des actions de Stillachem qu'il ne détenait pas encore. Le montant de la transaction est tenu secret mais vient encore peser sur les résultats de la firme. Stillachem produit des encres, domaine où Nur veut se développer afin de maîtriser le secteur des consommables auxquels ses machines font appel. Suite à cette acquisition, Nur va recentrer ses activités dans les encres - jusqu'à présent situées en Israël, en Belgique et à San Antonio, au Texas - à Charleroi, en Belgique, où Stillachem était précisément basé.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...