Packaging, HR-UV et service pour KBA France en 2013

GraphiLine a rencontré Michel Faust, président de KBA France, qui nous dresse un premier bilan de l'exercice 2013.

GraphiLine - Michel Faust, l'année 2013 a été une année difficile pour les industries graphiques ne nous voilons pas la face. Comment s'est-elle déroulée pour KBA France ?

Michel Faust - Dans le domaine des investissements, c'est vrai que que la baisse est sensible dans le secteur des industries graphiques et de l'imprimerie. Pour ce qui est de KBA France, 2013 sera une année pratiquement étale par rapport à 2012, sur un marché en baisse de 10 à 15% selon les secteurs. Dans ce contexte, nous sommes relativement satisfaits, malgré des difficultés communes à la profession, sachant que le secteur du labeur est particulièrement touché par la crise, bien plus que celui du packaging.

Sachant qu'historiquement, KBA est très présent dans le packaging et l'emballage,...

MF - Effectivement, près de 50% de notre activité concerne les imprimeries d'emballage et de packaging. C'est l'une de nos forces, particulièrement en ce moment. En parallèle, une autre de nos forces réside dans notre différenciation technologique, qui se traduit commercialement par la conquète de nouveaux clients. KBA a toujours été novateur. Les clients ne s'y trompent pas, puisque 50% de nos clients sont des nouveaux clients KBA, ce, depuis une dizaine d'années déjà...

Votre activité est stable dans les ventes de presses, mais en forte croissance dans le domaine du service.

MF - L'investissement étant de plus en plus difficile, il nous revenait en effet de développer notre activité de services, d'innover là encore, pour apporter une vraie valeur ajoutée aux imprimeurs. Notamment dans l'upgrade de machines déjà installées ! En 2013, cette activité a progressé de 15 % chez KBA France.

En 2013, combien avez-vous vendu de groupes offset ?

MF - En 2013, à une machine près, nous sommes étals. En nombre de groupes, nous en avons facturé une centaine, principalement des 106, avec 80 unités. Rappelons que la Rapida 106 est la presse offset la plus rapide du marché, 20 000 feuilles par heure, en 74-75 x 106, avec calage automatique et possibilité de séchage instantané HR-UV. Nous avons aussi vendu des machnies mixtes, UV et tradi, notamment dans le packaging.

L'offset à séchage instantané commence à se développer fortement sur le marché. Quelle est votre position sur ce segment de presses offset ?

MF - Nous sommes actifs sur le marché de l'UV depuis 30 ans. La technologie HR-UV n'est pas une révolution, c'est un prolongement de la technologie UV !! Cette année, nous avons signé de très belles ventes en HR-UV, notamment avec le groupe d'imprimerie Pure Impression, avec 2 presses Rapida 106, une 4 couleurs et une 8 couleurs. Le groupe d'imprimerie Jouve également a opté pour une Rapida 106 HR-UV 8 groupes. Nous commençons à avoir un beau parc installé en 74x106 HR-UV, au sein d'entreprises de tout premier ordre. Ce marché est en croissance et nous annoncerons dans les semaines à venir de nouvelles très belles ventes dans ce domaine ! 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...