Ca fusionne en Europe, dans la capture documentaire

Le Français Spigraph annonce le rachat de son compétiteur Suisse Dicom.

La consolidation des entreprises des industries graphiques et de la gestion documentaire, concerne toutes ses filières industrielles, de son amont à son aval.

Nous apprenons ainsi le rachat du suisse Dicom par le français Spigraph, deux entreprises leaders sur leurs marchés respectifs, dans la commercialisation de matériels et de logiciels liés à la dématérialisation documentaire.

Le rapprochement des deux entreprises dont le siège social sera basé à Bourgoin Jallieu, siège actuel de Spigraph, permettra à la nouvelle entité d'affirmer sa présence dans près de 20 pays, auprès de 6000 revendeurs et d'affirmer sa place de numéro un de la distribution de technologies de capture documentaire, avec un chiffre d'affaires de 130 millions d'euros, pour un effectif de 400 collaborateurs.

Daniel Chautard, Président de Spigraph International, déclare à cette occason sur GraphiLine : "La réunion de nos deux forces constitue un groupe à la hauteur des enjeux qui se présentent à nous aujourd’hui et pour les années à venir.Les entreprises font face à des besoins d’investissement dans des technologies en perpétuelle évolution. Plus que jamais, elles ont donc besoin d’un partenaire capable de les accompagner dans la capture et la gestion des flux documentaires : qu’ils soient papier ou web, qu’ils impliquent de la mobilité ou du cloud, notre mission consiste à proposer au bon moment les meilleures offres, techniquement maîtrisées, et à accompagner nos clients et partenaires dans leur mise en œuvre, avec comme priorité un retour sur investissement optimisé par la pleine exploitation des fonctionnalités !".

Plus d'articles sur les chaînes :

Isère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...