TPG Story : les nominés du mardi 15 mai

Toujours fidèles à leur poste, les exposants des deux halls de Villepinte ont accueilli près de quatre fois plus de visiteurs que lors de la journée précédente. C’est encore peu mais on se console en disant que “la qualité des contacts remplace la quantité”.

A peine lancé, déjà vendu. Le premier CtP Screen PlateRite 8600 a été commandé par Pierre et Charles Plancher, imprimeurs à Bonneville, non loin d’Annecy (74). Cette entreprise familiale, qui fêtera ses 40 ans l’année prochaine, est depuis longbtemps spécialisée dans l’agenda et le calendrier. Elle emploie 180 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 450 millions de francs, y compris activités hors imprimerie (commerce de métaux).

Chez Agfa, David Watson, c’est un peu Monsieur Agfa Academy. Il est donc logique que la responsabilité du lancement de la Newsletter PDF d’Agfa Academy lui ait été confiée. Le premier numéro de ce bimestriel - six numéros par an -, pratique, utile, paraîtra dans les prochaines semaines. Il sera disponible par abonnement (2 965,00 francs TTC).

Stocker les pages “quelque part” et les imposer à la toute dernière seconde, toutes en même temps, c’est un peu le rêve de tout imprimeur désireux de résoudre l’épineux problème de l’intervention de dernière minute demandée par l’éditeur. C’est aussi ce que propose de réaliser le concept Digital Quick Strip (DQS) d’Agfa. On ne revient plus perturber le prépresse et on renoue, finalement ainsi, avec les techniques de travail traditionnelles. PrintDrive est un pilier essentiel de ce concept car DQS transforme ce serveur , gestionnaire d’impression en simulateur de film analogique retranscrit en mode numérique. Il s’ouvre également à d’autres flux qu’Apogee, le flux phare PDF d’Agfa, en entrée comme en sortie y compris les standards de l’étiquette et de l’emballage (Barco, ArtPro...). A signaler également Apogee Create. C’est un produit significatif compte tenu de l’importance d’intégrer la problématique du PDF très en amont de l’exé : autrement dit dès la création du message. Le PDF, en fait, est ce que l’on veut en faire si on le paramètre correctement dès qu’on le distille. Apogee Create aide dans ce sens en générant un véritable dossier de travail qui accompagnera le fichier jusqu’à son terme : le job ticket.

Le Galileo VXT , avec son laser violet, c’est presque les performances de deux CtP pour le prix d’un. Grâce à un ratio de 1 à 3 en prix et de 2 à 3 en matière de longévité, ce tambour interne permet, en effet, d’accéder à un niveau de performance supérieur. Autrement dit : 22 plaques heure à 2 400 dpi ou même 27 plaques à 1 800 dpi.
Xcalibur VLF, dont deux exemplaires sont déjà installés chez Corlet, en Normandie, et chez l’imprimeur parisien Landais, est remarquable quant à ses relativement modestes dimensions. remarquable également par la très longue durée de vie annoncée de ses 48 diodes laser issues de la technologie des télécommunications. Une robotique 5 magasins est prévue d’équiper ce CtP très grand format avant la fin de l’année.

en special guest : OneVision Ne cherchez pas OneVision à TPG. Cette jeune entreprise bavaroise - elle a 8 ans - spécialisée dans les solutions logicielles de contrôle et de gestion des flux de travail PostScript, EPS ou PDF ne s’y trouve. Elle le mériterait pourtant. Peter Schumpp-Kappler, vice president des ventes pour l’Europe et dirigeant de la nouvelle filiale, et Nikolaus Weber, chargé de misson pour la France, ont signé ce mardi l’acte de création de OneVision France, sarl. Depuis le début de l’année, OneVision a un premier client , Le Monde, mais il est certain que ses produits - Asura, pour le contrôle des données et des fichiers avant leur entrée dans le flux de production; Solvero qui permet d’intervenir dans les fichiers et Solico, sa version PDF - répondent à un grand nombre de problématiques que pose, dans les arts graphiques, la gestion du flux de travail numérique.

OneVision France est né ! - Peter Schumpp-Kappler (à l’extrême droite) et Nikolaus Weber (deuxième à partir de la gauche, en compagnie de Bernard Martin et Jean-Marc Leboulanger de Pixellence. Pixellence assure la force de vente indirecte des produits de OneVision en France.
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...