TPG Story : les nominés du mercredi 16 mai

Les organisateurs de TPG ont amélioré leur audimat dans le courant de l’après-midi pour ce troisième jour de rencontres entre professionnels de l’imprimerie et des arts graphiques. Une relative affluence bienvenue pour la plupart des exposants qui commençaient à désespérer.

Pour Winnard Suffrian (à dr. aux côtés de Stéphan Bucaille), le nouveau directeur général d’Indigo France, “vendre du numérique consiste davantage à analyser les besoins de l’utilisateur et à l’aider à établir son business plan qu’à placer une machine”. Les Indigo en service en France sont au nombre de 75, dont trois exemplaires des nouvelles Ultrastream 2000 (Colorprint et Opag à Paris, et Airbus Industrie). C'est une machine d’une rare puissance, concurrente directe des Xeikon. La version 4000 - 4 000 pages/heure - est attendue pour le milieu de l’année prochaine.

Sur le stand Drytone...

... une chaîne d’équipements et de services très complémentaires. Dont Amicca, une solution de calcul de devis et de prix et de suivi de production élaborée par un imprimeur luxembourgeois, François Faber (notre photo). Présentée en catastrophe à la Drupa, développée en permanence par une équipe de 12 - bientôt 18 - ingénieurs, Amicca a pour objectifs d’accélérer la prise de commande en l’automatisant via Internet et d’éliminer les troubles de la production. Elle s’articule autour de plusieurs modules : BusinessPrinter (interface donneur d’ordre), PrintraNet (gestion interne du flux de travail), Art@Work (création de modèles pour les clients) et, à venir, PlanningPartner (optimisation de la production) en fin de développement. Une quinzaine de licences sont en service un peu partout dans le monde - y compris les Etats-Unis mais aucune en France.

Baldwin développe, en partenariat avec le chimiste Wegra, un concept de mouillage sans alcool. Un concept on ne peut plus intéressant à l’heure où un nombre croissant d’imprimeurs prétendent à la norme environnementale IS0 14000 et que s’annoncent des règlementations européennes contraignantes...

Derrière Hervé Brandt, le CtF Luxel 9000 pour lequel vient de signer Pierre Barberousse, pdg de la SAS Authima - et membre d’Imprimerie-OnLine, l’éditeur de GraPhiLiNe.com. Il est également tout près du dernier Luxel 6000, la flasheuse la plus rapide du marché grâce à son équipement de trois lasers. Le directeur commercial de Fuji Graphic Systems France ne se plaint pas trop du manque de fréquentation de TPG car il a aussi reçu commande de deux CtP Lotem 400, un Luxel 9000 et un Luxel 9600 sur les deux premiers jours de la semaine. Sans compter plusieurs scanners et systèmes d’épreuvage.

Pierre Barberousse, pdg de la SAS Authima, en compagnie de Jean-Yves Revol (à dr.), directeur commercial des Presses du Soleil (Avignon), imprimerie du groupe qui compte aussi Photogravure du Contat. Authima réalise 20 millions de chiffre d’affaires dans l’édition et la publicité avec 21 salariés. Les Presses du Soleil réceptionneront leur CtF Luxel 9000 à la fin du mois de mai.

Seul CtP pour plaques conventionnelles UV (CtcP) du salon, l’UV-Setter 710 qui doit être livré à l’imprimerie Tonnelier (14) à la fin du mois. Le premier exemplaire de la version 16 pages - UV-Setter 1116 - est installé, en ce moment même, à l’Affiche européenne.

Avec Ferag, les visiteurs de TPG sont sortis de l’enceinte de Villepinte, hier soir, et ont pris un peu l’air. Les uns ont pris la direction de Torcy, dans la Seine-et-Marne voisine, pour découvrir une très belle encarteuse piqueuse à tambour, Combidrum, en service depuis très peu à Brochage Routage 77.

Un autre groupe a visité la SNIL, dans l’Oise, pour voir le tambour de coupe SNT-U en fonctionnement derrière rotative 32 pages.

Une soirée... suisse, bien sûr, a mis un point final à ces petites excursions.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...