KBA lance sa technologie de séchage offset instantané Led-UV

Le constructeur allemand souhaite s'imposer avec une technologie plus écologique et plus économique que son HR-UV.

Dans le domaine de l'impression offset, les enjeux sont clairement une réduction des coûts de mise en oeuvre, dans un contexte de baisse des tirages.

Dans ce sens, la robotisation des machines et l'optimisation de l'encrage et de sa stabilité lors des tirages, ont permis de réduire les coûts, tout en maximisant la capacité des presses à réaliser de multiples calages, pour des runs d'impression toujours plus courts.

Restait le problème du séchage longtemps traité pour les plus impatients, par l'utilisation d'un vernis machine.

Les technologies de séchage instantané apparues récemment sur le marché, ont permis de bouleverser la donne, qui associent des encres spécifiques à un groupe de séchage à base de lampes UV. Une presse de ce type peut désormais traiter des papiers de type offset à forte charge d'encre, sans déperdition de la qualité et du point d'impression, le tout sans étape de séchage hors machine. Un gage de productivité énorme, tout comme de qualité, et la possibilité pour les imprimeurs équipés de se diversifiers sur de nouveaux marchés, notamment l'impression plastique.

Dans ce domaine, KBA était jusqu'à présent actif au travers de sa technologie HR-UV . Une technologie qui a certes de nombreux avantages par rapport à l'offset classique mais qui, aux yeux des experts de KBA, ne constituait qu’une première étape vers la technologie LED-UV, qu'il commercialise désormais.

Car aux avantages du HR-UV ou UV haute réactivité (séchage instantané ; meilleur durcissement des encres, brillances plus éclatantes ; meilleure maîtrise des couleurs ; élimination de problèmes liés à un mauvais séchage comme les stries et rayures ; plus vaste choix en termes de supports ; suppression des délais d’attente coûteux , élimination des stocks de produits semi-finis, réduction des délais de livraison ; suppression du vernis de protection et de la poudre, etc.), le Led-UV se distingue par l'utilisation de lampes bien moins puissantes, donc plus économiques (12 W/cm 200 W/cm), dont la durée de vie est supérieure (20 000 heures vs 2000 heures), des longueurs d'ondes plus faibles, un rendement optimisé, l'absence de dégagement de chaleur et un allumage immédiat, sans temps de chauffe.

Des avantages que nous confirme Michel Faust, de KBA France, "Dans les modules LED-UV, le rayonnement se limite à une seule longueur d’onde. Il n’y a pas d’infrarouges et le dégagement de chaleur est insignifiant. Les sécheurs ont une durée de vie plus longue, nécessitent une maintenance réduite et consomment peu d’énergie. De plus, ils peuvent être réglés précisément en fonction de la largeur et de la longueur du format souhaité. On utilisera par conséquent moins de LED pour des feuilles étroites que pour le format maximal. Les phases de chauffe et le mode standby sont supprimés. Notons aussi l'absence d'ozone et de mercure, mais aussi, celle de mauvaises odeurs sur les feuilles !!" 

HR-UV ou Led-UV ? Les imprimeurs auront la réponse !!

Plus d'articles sur les chaînes :

Seine-St-Denis
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...