Eure-Offset repris par Iropa

Iropa, spécialiste du continu, trouvera dans l'entreprise de Beaumont-le-Roger (Eure) une voie de consolidation naturelle vers l'offset feuille.

Les deux acteurs de cette transaction, dont le montant ne nous a pas été révélé, devraient tirer, en fait, tous deux profit de cette situation. Eure-Offset le premier, compte tenu que l'entreprise vient de passer les trois dernières années sans aucun investissement et que d'urgents besoins dans ce domaine se font à présent ressentir. Cette imprimerie de 20 personnes, située sur un marché labeur typique - dépliants, brochures couleurs, mailings, etc. - devrait terminer l'exercice sur un chiffre d'affaires maintenu à 15 millions de francs. Cette performance est plus qu'honorable si l'on se souvient des circonstances qui ont été celles de son départ du groupe rouennais TAG, à la suite du dépôt de bilan de ce dernier en 1997. Denis Jacqueline, le président d'un autre groupe rouennais, Firopa, avait alors avancé un plan de reprise des sociétés du groupe TAG, à l'exclusion, cependant, des sites de l'Eure sans doute trop excentrés. Le 1er juin, cependant, l'actionnaire majoritaire d'Eure-Offset, Yann Jouanno, décidait de céder ses parts à Firopa, ou, plus exactement, Iropa, société du groupe placée sous la responsabilité d'un homme de confiance de Denis Jacqueline, Etienne Rigaud. Des synergies Le parc machines d'Eure-Offset est relativement diversifié. Il s'agit essentiellement d'une Komori 4 couleurs en 70x102 qui fonctionne en trois équipes, d'une Sakuraï 52x72 et d'une GTO. Une Planeta 6 couleurs vient d'être arrêtée. L'arrivée de l'entreprise au sein du groupe Firopa se traduira vraisemblablement par la mise en place d'un plan d'investissements destiné à le rationnaliser. De plus, on imagine mal Denis Jacqueline choisir d'investir dans le rachat d'Eure-Offset avec l'intention de fermer l'entreprise ou de rapatrier les machines à Rouen au lieu de s'équiper directement lui-même en machines offset feuille. Eure-Offset, membre du réseau Imprimerie-OnLine, entre donc dans une période de développement durable.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...