Les éditeurs de livres scolaires, un bon investissement pour le réassureur Scor

Après les PUF, Scor souhaite rachèter les éditions Belin.

Le réassureur Scor est en négociations pour racheter les éditions Belin, d'après une information révélée par le magazine Livres Hebdo.

Fondé en 1777, Belin, dernier éditeur indépendant dans le secteur du livre scolaire et universitaire. Le groupe qui compte 121 employés, est toujours détenu par des actionnaires familiaux.

Selon Livres Hebdo, le projet de reprise a été présenté en comité d'entreprise fin septembre et ce rachat concernerait la totalité du capital.

"C'est un investissement financier qui, s'il se réalise, s'inscrirait dans la stratégie de capital-investissement du groupe", a-t-il déclaré au Figaro.

En avril, ce groupe de réassurance avait déjà sauvé les Presses universitaires de France (éditions Puf). Spécialisé dans l'édition universitaire dans le domaine des sciences humaines et sociales, l'éditeur des Que sais-je ?, cherchait un repreneur afin de financer sa mutation vers le numérique.

De même, Belin cherche à se tourner vers le numérique. Avec une demande des livres scolaires en forte baisse et le plan numérique annoncé le 2 septembre par le président de la République, qui vise à équiper tous les élèves de 5de tablettes dès la rentrée 2016, les éditeurs ne doivent pas manquer ce marché qui s'ouvrent devant eux.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...