L'offre illimitée des livres numériques serait illégale

La ministre de la Culture a pointé du doigt l'offre d'abonnement illimité aux livres numériques proposée par Amazon. Celle-ci entre en conflit avec la loi Lang.

Se basant sur le rapport remis ce jour même par Laurence Engel, la médiatrice du livre, Fleur Pellerin juge que le géant de l'Internet doit revoir son offre illimité d'accés aux e-books.

"Amazon va devoir mettre son offre Kindle Unlimited en conformité avec la loi" a-t-elle déclaré au Figaro Économie publiée la veille (le 18 février).

Pour environ 10 euros par mois, cette offre d'Amazon donne un accès illimité à plus de 700 000 livres numériques dont 20 000 en français disponibles sur la liseuse du vendeur en ligne, la Kindle.

Cet accès illimité ne respecterait pas la loi Lang de 1981 étendue en 2011 au livre numérique. Cette loi a instauré le système du prix unique du livre : le prix de chaque livre est fixé par l'éditeur ou l'importateur.

La ministre rappelle, dans un communiqué, que "le dynamisme du secteur du livre est dû aux équilibres que la loi a permis de fixer (...) Il est possible de répondre aux attentes nouvelles des lecteurs et d'encourager l’innovation dans le cadre fixé par la loi."

Le développement du livre numérique ne peut passer par une offre illimitée. Elle souhaite cependant travailler sur "la possibilité de lire un livre numérique sur n’importe quel support", un problème pour auquel "des solutions doivent être trouvées au niveau national et européen".

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...