Heidelberg reste avant tout fournisseur de presses offset !

Le puissant groupe allemand a initié son exercice 2001-2002 avec une croissance de 8% de son chiffre d’affaires trimestriel et de près de 30 % de son bénéfice net ! Mais les performances sont pauvres en numérique et du côté des rotatives.

Sans doute quelque peu favorisé par la mise en place de la réforme du système comptable allemand, Heidelberg a, en effet, franchi la barre du milliard d’euros de revenus - 1,1 milliard pour être exact – contre 997 millions il y a un an. Le résultat opérationnel s’est établi à 45 millions d’euros (+ 22%) tandis que le bénéfice net progresse de près de 40% à 29 millions d’euros. Dans le détail, la réalité est moins idyllique : les divisions Numérique et Rotatives voient leurs pertes avant charges et impôts s’aggraver ; la première, de 24 à 39 millions d’euros, la seconde de 12 à 36 millions d’euros. En fait, Heidelberg continue à bâtir son succès sur ses presses offset feuille dont les ventes ont grimpé de 17% entre le 1er mars et le 30 juin 2001, à 730 millions d’euros, et le résultat opérationnel de 46 % à 117 millions. A la fin de son premier trimestre 200, Heidelberg employait quelque 26 000 personnes à travers le monde.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...