Étude - Les trois tendances pleines de paradoxes de la société en 2015

M6 Publicité vient de partager les résultats de la 8e édition de son étude marketing consacrée aux tendances de société.

Chaque année, le groupe M6 réalise en partenariat avec le cabinet Peclers Paris, une expertise pour développer et proposer des programmes en phase avec les attentes des téléspectateurs.

Pour 2015, trois tendances de comportements des consommateurs se dessinent avec beaucoup de paradoxes. 

En avoir pour son argent

En 2015, les consommateurs sont encore plus volatils et exigeants. Ils sont surtout de plus en plus capables de faire par eux-mêmes ou grâce à l’aide de leurs pairs : ″ une relation d’égal à égal s’installe entre les consommateurs et les marques ″ et cela remet en cause ″l’équilibre entre bénéfice perçu et prix payé″.
Les marques doivent donc redoubler d’efforts pour séduire les consommateurs en créant de nouvelles façons de leur en « donner plus pour leur argent », estime M6.

Dompter le côté obscur de la data

"Grâce aux datas, à la technologie et aux algorithmes, il est désormais possible de prédire les besoins des individus avant même qu’ils ne les aient exprimés". Mais les marques doivent apprendre à composer avec cette possibilité et le fait que les individus peuvent vivre cela comme un trop-plein de surveillance et de ciblage.

Cultiver sa mémoire

L’immédiateté, l’éphémère et le tout numérique sont très présents dans notre époque. Cependant les individus souhaitent entretenir leur mémoire individuelle et collective. 
"Les marques doivent plus que jamais revenir à leurs fondamentaux et intégrer le durable et le tangible dans leurs réflexions".

En conclusion : des comportements toujours plus paradoxaux

En 2015, l'individu consommateur est tout en dualité : 

"On veut du rationnel (payer le prix juste)… mais on veut aussi de l’émotion (une histoire)
On veut des offres personnalisées… mais ne pas être observé
On veut de l’hyperactivité, ne rien manquer… mais aussi des temps lents, de la paresse
On veut de l’immédiateté et de l’éphémère… mais aussi de la mémoire et du durable."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...