Le point sur les cessions du groupe Sego (95)

Plifac a changé de main, alors que Sira intéresse deux repreneurs.

Le groupe Sego, en difficulté depuis de plusieurs années, a décidé de se séparer de ses filiales Sira et Plifac, situées à Taverny dans le Val-d'Oise. Le tribunal de Commerce de Pontoise a tranché sur le sort de Plifac spécialisée dans le façonnage et le brochage, et doit se prononcer très prochainement sur l'avenir­ de Sira spécialisée en impression feuille.

Concernant Plifac qui emploie 44 personnes, le tribunal a confié en début de mois l'entreprise au seul repreneur à s'être présenté : Omar El Khattabi.

Omar El Khattabi dirige plusieurs sociétés spécialisées en finition et en routage (Alliance Routage à Tremblay-en-France, La Nouvelle Brochure à Coulommiers, Avenir Brochage à Bussy-Saint-Martin, et Fast Brochage à Lizy-sur-Ourq).

Le nouveau propriétaire de Plifac prévoit de garder 27 salariés. Il a précisé au Parisien que les postes supprimés seront essentiellement des postes de margeurs, leur charge de travail devant être répartie sur d'autres postes, notamment celui des massicoteurs et régleurs.
Il souhaite également poursuivre l’activité sur le même site, en évoluant vers d'autres procédés de fabrication.

Pour Sira qui compte 18 salariés, son sort n'a pas encore été tranché. Trois repreneurs étaient initialement sur les rangs. Après un désistement des imprimeries PDI basées à Saint-Ouen-l’Aumone, restent en course Déjà Link installé à Stains et le groupe Prenant basé à Vitry-sur-Seine.
D'après nos informations, les deux offres de ces repreneurs ne gardent qu'environ cinq salariés. Et aucun ne prévoit de réutiliser l'équipement feuille, qui, datant d'une quinzaine d'années, est obsolète.
Le projet de Déjà Link devrait avoir la faveur du tribunal, qui pourrait se prononcer vendredi.

Plus d'articles sur les chaînes :

Val-d'Oise
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise