Microsoft devant un nouveau juge

Pendant ce temps, la firme de Redmont met au point le tarif de vente de son nouveau système d’exploitation Windows XP.

Le juge Colleen Kollar-Kottely a été désignée vendredi par la cour d’appel fédérale de Washington pour réexaminer en première instance le cas de Microsoft et déterminer les sanctions à appliquer à au titre d’abus de position dominante dont l’éditeur du système d’exploitation Windows a déjà été reconnu coupable. On se souvient qu’un précédent juge, Thomas P. Jackson, avait été disqualifié à la fin du mois de juin dernier, par la cour d’appel et les sanctions qu’il avait prononcées annulées. Le juge Kollar-Kottely, qui avait été nommée à l’US District Court du District de Columbia en mai 1997 par Bill Clinton, passe pour un magistrat aux grandes possibilités d’écoute et au jugement mesuré. Ses décisions sont attendues dans un délai qui pourrait être court bien qu’il s’agisse de reprendre les audiences à leur début. Pendant ce temps, Microsoft continue à faire des affaires. La distribution de Windows XP aux fabricants d’ordinateurs – lesquels espèrent voir ce produit faire repartir leurs ventes – a commencé. Windows XP sera vendu 199 dollars aux particuliers et 299 dollars aux entreprises. Pour une mise à jour, il en coûtera 99 dollars aux premiers et 199 dollars aux seconds. Sa commercialisation débutera le 25 octobre mais les fournisseurs de micro-ordinateurs espèrent vendre leurs matériels équipés du dernier-né des systèmes d’exploitation de Microsoft dès le 24 septembre prochain.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...