Canada : Transcontinental cible les 3 milliard de dollars

Le premier éditeur de journaux hebdomadaires du Québec et le second du Canada a fêté ses 25 ans.

C'était une gageure difficle à tenir en 1975 lorsque Rémi Barcoux décide, en 1975, de quitter Quebecor, au service duquel il était entré huit ans auparavant, pour se mettre à son compte. Aujourd'hui, 25 ans plus tard, il fait partie des deux millions d'entreprises nord-américaines qui ont su passer le cap du quart de siècle. L'aventure de Rémi Marcoux débute, en effet, le 4 juin 1975. Il venait de racheter un atelier de photocomposition, l'atelier D.S.C. Un empire patiemment créé Il ne tarde pas à s'associer à Claude Dubois et à André Kingsley, deux anciens collègues, avec lesquels il décide de reprendre l'Imprimerie Trans-Continental, une entreprise de Saint-Laurent qui fait face à de très sérieuses difficultés alors. Les bases du groupe Transcontinental étaient jetées. Depuis, Rémi Marcoux a multiplié les acquisitions de titres au Canada comme aux Etats-Unis et connaît une évolution patiemment organisée : le journal Les Affaires en 1979, la revue Commerce en 1982, entrée à la Bourse de Montréal et Toronto en 1984 et 1985, naissance du Publi-Sac en 1986, expansion dans l'Ouest canadien et aux États-Unis à la fin des années 1980, acquisition de la division commerciale de Southam en 1992, Disque Améric (disques compacts) à Miami en 1994, acquisition de 52 hebdomadaires de Télémédia et de Cogeco en 1995 et 1996. Transcontinental devient le premier imprimeur de livres au Canada en 1997 et entre au Mexique en 1998. Il prend en charge l'impression du journal The Globe and Mail en 1999 et devient le plus important éditeur de magazine destinés aux consommateurs avec l'achat de onze publications de Télémédia en 1999. Ces titres comprennent Elle Québec, Coup de Pouce, Elle Canada, TV Hebdo et Canadian Living. En 1976, le premier chiffre d'affaires était réalisé avec une trentaine d'employés et n'atteignait pas 3 millions de dollars. Aujourd'hui, Transcontinental emploie 10 500 personnes et annonce 1,8 milliard de dollars de revenus. D'ici 2005, le cap des trois milliards de dollars sera très certainement franchi.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...