Print 01 (vol. 3) : les fournisseurs font leur gamme

Après quatre jours d’exposition, l’évidence est là : aucune véritable nouveauté. Les produits “nouveaux” sont des extrapolations de technologies éprouvées. Et pourquoi pas ?

Découvrez les nouveautés qui comptent à Print 01 avec Graphiline

Xeikon n’apporte aucun matériel révolutionnaire sur son stand si ce n’est une version Twin Engine Duplex de sa plus récente presse numérique monochrome, DMP 8000. Une façon d’annoncer à la fois ses véritables débuts sur le marché et une version compatible IPDS qui sera disponible dans deux mois. Mieux encore, la DMP 8000 pourra être équipée du frontal numérique Intellistream habituellement disponible sur les presses couleurs. Lesquelles, Xeikon DCP 500 D et CSP 320 D sont également exposées.

Indigo, nous vous en avions déjà parlé, préparait ces derniers temps la sortie d’une nouvelle machine, directement inspirée de la TurboStream : la Platinum. La voici à Chicago ! Elle imprime, en cinq voire six couleurs et à la cadence de 2 000 exemplaires A4 à l’heure, sans doute la meilleure qualité jamais produite sur des machines Indigo à un prix (catalogue) de 200 000 dollars (1,4 MFF). Le secret de cette machine ? Une technologie baptisée Image Tracking Technology, autrement dit un laser auquel est donné la possibilité d’écrire de façon extrêmement précise sur le cylindre porte image. Indigo annonce que les TurboStream en service, puis les UltraStream, pourront être mises au niveau - on dit aussi “upgradées” - de la Platinum d’ici quelques mois.

Imation affirme peu à peu son véritable retour comme fournisseur original des arts graphiques. Après s’être beaucoup cherché. Le Matchprint, système d’épreuvage renommé n’est plus son cheval de bataille - l’ancienne division de 3M devenue indépendante en 1995 intervient, à présent, tout au long du flux numérique - mais Imation le fait toujours évoluer. Le Matchprint numérique tramé Direct to Paper produit sur, au choix, quatre papiers d’impression différents. Il sera commercialisé au début de l’année prochaine mais il ne fait aucun doute qu’il relancera les ventes de ce système que le surcoût des consommables avait fini par désavantager.

Dans le domaine de la finition, Shoei fait impression avec une plieuse miniature, la SM 40. Ce concept permet de disposer d’une plieuse à couteau en situation central du process. Il est possible, dans cette configuration, d’obtenir jusqu’à sept plis parallèles et un pli à angle droit sans avoir de deuxième section.

Gämmerler demeure un grand spécialiste du stacker en sortie de rotative. Le SV 500 est un stacker vertical dont la chambre d’empilage est facilement accessible pour tout réglage de la production.

A suivre...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...