L’impression à distance en milieu universitaire

Le service d’imprimerie et de reprographie de l’université Marc Bloch, à Strasbourg, a mis en place la solution d’impression à distance Prineo de Teleprosoft pour son réseau d’impression destiné à l’ensemble de la collectivité universitaire. Etude de cas.

Philippe Cordier, qui dirige ce service voulait " donner aux utilisateurs un outil simple et efficace sécurisant l’envoi de documents à distance. Les raisons du choix "Notre façon d’appréhender l’information, de la faire circuler " virtuellement " évolue très rapidement" explique-t-il. "C’est pourquoi, nous avons voulu acquérir un outil qui rapproche les acteurs de l’université du service reprographie ". Après démonstration de deux solutions différentes, consultation d’autres universités et concertation au sein du service, la proposition de Danka basée sur la solution Prineo du constructeur Teleprosoft est vite apparue comme la plus adaptée aux besoins spécifiques de l’Université. En effet, l’offre repose sur une solution informatique solide, adaptée au réseau et à l'environnement informatique existant tout en sécurisant la circulation des documents. Elle permet, dans ce cas précis, de réorienter des volumes très importants vers la reprographie tout en évitant au personnel une formation spécifique et des déplacements : gain de temps à la fois pour les utilisateurs et pour l’opérateur de la reprographie. Implémentation en deux temps La première phase a consisté à attribuer des licences utilisateurs à partir de début septembre 2001 aux services intéressés : le centre de télé-enseignement, la scolarité très utilisatrices de documents couleurs, l’UFR Lettres (où le secrétariat utilise déjà le réseau pour imprimer), le cabinet de la présidence, le Scuioiop, l’IIEF. Des postes isolés qui y ont vu un intérêt certain afin d’éviter des déplacements contraignants (certains sites se trouvant à 2 kilomètres) ont également été inclus dans cette attribution. Une seconde phase prévoit pour 2002 l’extension des licences aux salles informatiques, aux bibliothèques, et à l’ensemble des services connexes qui en feront la demande. Des bénéfices quantifiables " Financièrement, la solution choisie apporte une réelle économie quant aux ressources humaines sollicitées, et aux pertes de tirages évitées " déclare Philippe Cordier. " Elle apporte en outre, une plus value réelle pour l'image du service, devenue un élément incontournable du bon fonctionnement de l'université. A la pointe de la technologie, le service a su passer le cap de la modernisation avec efficacité tout en démontrant une adaptation rapide aux NTIC ". Des métiers nouveaux De nouveaux métiers sont apparus au sein du service Reprographie qu'il a fallut prendre en compte. Ainsi un offsettiste est devenu opérateur numérique, un technicien PAO est devenu responsable de l'impression à distance, etc. " Cette solution d'impression à distance s'est avérée indispensable pour le fonctionnement du service car elle est venue en complément de notre système numérique connecté. Les documents arrivent maintenant au service Reprographie soit en version papier soit en version numérique. "Quand on sait que pratiquement tous les documents ont une origine Informatique, on comprend mieux pourquoi il est devenu nécessaire d'utiliser le réseau pour faire circuler ces documents, tout en fiabilisant leur transport virtuel ", conclut le responsable du service Imprimerie et Reprographie de l’Université Marc Bloch.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...