Le menu du dernier déjeuner du Titanic vendu aux enchères au prix de...

Le menu authentique du dernier déjeuner du Titanic vient d'être vendu aux enchères pour la somme de 88 000 $ (78 448,48 €).

Le
Menu du dernier déjeuner du Titanic, le jour de son naufrage

Un menu authentique

C'est sur un papier jauni, daté du 14 avril 1912, qu'est inscrit le menu du dernier déjeuner qu'avaient pu déguster les passagers de première classe, à bord du Titanic, avant que celui-ci ne fasse naufrage. Ce dernier repas gastronomique était réservé aux passagers de la plus luxueuse classe du paquebot.

Il appartenait au passager de première classe, Abraham Lincoln Salomon (1868 – 1959), un papetier grossiste, avec des bureaux à New York et Manhattan, résidant à Central Park West, à Manhattan. Survivant au naufrage, il avait conservé le menu avec lui tandis qu'il avait pu rejoindre le canot de sauvetage n° 1.

Le document est signé au verso par un autre passager de première classe, Isaac Gerald Frauenthal (1868 – 1932), un avocat new-yorkais, et un probable compagnon de déjeuner de Salomon, qui lui aussi a survécu à la catastrophe en sautant depuis le pont du Titanic dans le canot n° 5.

Mis aux enchères le 30 septembre dernier, le papier datant d'il y a 103 ans devait rapporter 50 000 €. Mais c'était sans compter la somme de 88 000 € versée par un acheteur anonyme. Même si son identité est cachée, il se pourrait qu'il soit un ou une descendant(e) de l'un des quelques 700 personnes ayant survécu au naufrage du Titanic, rapportent les maisons d'enchères ayant orchestrées la vente.

Seuls trois autres menus du dernier déjeuner du Titanic sont connus. Un a été donné au Musée Maritime National de Greenwich par Walter Lord, l'auteur de "A Night to Remember" et l'autre a été vendu pour 76 000 £ (environ 120 000 €) en 2012.

Un deuxième document appartenant également à Salomon a été vendu pour la somme de 11 000 $ (10 000 €). Il s'agit d'un des quatre tickets pour le fauteuil de pesée des bains turcs du Titanic. 

Un repas aussi somptueux que le décor du bateau

Tout comme le décor, la nourriture servie sur le Titanic était également somptueuse. Chaque soir, un clairon appelait les passagers à diner, sur l'air "The Roast Beef of Old England" (Le rôti de bœuf de la vieille Angleterre), une tradition de la White Star, pour les passagers de la première classe, dont le menu comptait jusqu'à 13 plats.

L'importance accordée aux repas sur le Titanic se reflétait dans le salaire de son chef cuisinier, Charles Proctor, le membre d'équipage le mieux payé après le capitaine du navire.

Le menu de ce qui serait le dernier déjeuner à bord du navire comprenait : un consommé fermier, un cock-a-leekie (soupe écossaise traditionnelle à base de poireaux et de pommes de terre dans un bouillon de poulet), filets de barbue, œuf à l'Argenteuil, poulet à la Maryland, corned-beef, légumes, boulettes, côtelettes de mouton grillées, purée, frites, pommes de terre en robe des champs, pouding à la crème anglaise, meringue à la pomme, pâtisseries.

En raison des places à table assignées pendant tout le trajet, il est possible que les passagers aient diné avec les mêmes compagnons pendant le voyage. Il est donc probable que Frauenthal ait écrit son nom au verso du menu pour le donner à Salomon, afin qu'ils gardent le contact, après leur retour à New York. 

Reportage : Histoire du Titanic

Revivre après le drame du Titanic ?

La construction du Titanic et les premiers jours de traversée

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Photos
Voir les 19 photos
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO