Le prix Goncourt 2015 revient à Normandie Roto (61)

Le site d'impression du groupe Maury, basé à Lonrai près d'Alenço, va imprimer 150000 exemplaires du prix Goncourt 2015 attribué ce mardi à Mathias Enard.

Le

Les 150 salariés sont sur le pied de guerre depuis 13 heures, heure de l'annonce du prix Goncourt. Ils doivent désormais réimprimer 150 000 exemplaires de Boussole, roman de Mathias Enard (Actes Sud) qui a reçu le prix Goncourt 2015.

Patrick Manteigueiro, le directeur du site du groupe Maury, nous confie d'une voix joviale : "Nous l'avons certainement appris en même temps que l'éditeur : en écoutant la radio !"

L'imprimeur ornais est enthousiaste, bien qu'il soit rompu à cet exercice. Quelques jours plus tôt, il a lancé la réimpression de 2084 La fin du monde (Gallimard) de Boualem Sansal qui a reçu le prix de l'Académie française. Et l'an dernier par exemple, Normandie Roto avait raflé la majorité des grands prix littéraires : le Prix Médicis, le Prix Femina, le dernier livre du prix Nobel de littérature et le prix Interallié.

Une organisation "au cas où"

Mais cela demande toujours une préparation intense. "C'est la semaine de l'année la plus difficile à gérer. Nous devons continuer à rouler pour les autres clients, mais il faut aussi de la place au cas où."

Et le directeur du site d'impression avait donc tout planifié "au cas où" : "Nous avions simplement une précommande au cas où. Nous avions organisés les horaires des salariés au cas où et les rotatives étaient précalées."

En plus, Boussole de Mathias Enard est particulier. "Il a une jaquette et sur laquelle nous allons devoir mettre la bande. Il faut d'abord faire le bouquin, mettre la jaquette et ensuite la bande."

L'imprimerie, équipée de cinq rotatives offset Timson et depuis juillet 2014 d'une rotative numérique Timson Print, réalise toutes ces opérations de production et de mise en place en interne.

Cet après-midi, les machines tournent à plein régime. La livraison est prévue pour demain matin. Des bandes seules arriveront plus rapidement pour les livres déjà en rayon : "La pression va monter petit à petit !" 

"C'est fort sympathique !"

Mais Patrick Manteigueiro tient à souligner : "C'est fort sympathique et fort agréable ! Ce n'est pas nous qui sommes consacrés, bien sûr... C'est l'auteur, et même un peu son éditeur. Mais comme nous sommes "le vecteur" de cette œuvre, c'est aussi une consécration pour nous. C'est une fierté !"

Il conclut en plaisantant : "Nous n'y sommes pour rien intellectuellement parlant, mais nous déployons beaucoup d'énergie pour que tout se passe bien !"

Ces 150 000 exemplaires ne devraient être qu'une première commande. Communément, un Goncourt se vend à 400 000 exemplaires.

Et l'imprimerie de Basse-Normandie est encore dans la course pour le prix Femina, le Médicis et le prix Interallié.

Plus d'infos sur la société Normandie Roto Impression
Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Normandie Roto Impression dans le classement de l'imprimerie
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO