Les papetiers augmentent leurs prix

Différents producteurs de papier commencent à préparer le terrain : en 2016, les prix vont augmenter de 3 à 8%.

Les papetiers à l'unisson annoncent leur prochaine hausse de prix des papiers graphiques et de spécialités.

Sappi annonce une augmentation entre 5 à 7 % sur ses produits de spécialités (les papiers couchés et non couchés Flexpack, les papiers siliconés, les produits pour emballage rigide, le papier pour ondulé et les papiers d'étiquetage) sur les marchés européens et d'outre-mer, à partir de janvier 2016.
Le fabricant impute cette hausse à "l'augmentation continue des coûts des intrants".

James Cropper, quant à lui, augmente les prix de ses papiers de spécialité de 3 à 7 % à compter du 4 janvier 2016.
Il souhaite répondre "à l'escalade continue des coûts des matières premières". Il se justifie en déclarant : "En dépit des intenses efforts pour réduire les coûts de fonctionnement internes, cette hausse des prix est nécessaire pour rétablir la rentabilité à des niveaux acceptables."

Même son de cloche du côté de l'Italien Burgo : "Lors des deux dernières années, les prix des papiers LWC (light weight coated ou couché mince, ndlr) et MWC (medium weight coated ou couché moyen, ndlr) ont chuté de près de 10 % sur le marché européen pour atteindre un point où la marge bénéficiaire n'est plus possible et acceptable."
Il incrimine aussi "l'augmentation constante du coût de fabrication, principalement des matières premières" et se voit donc obligé d'augmenter de 6-8 % ses tarifs à compter des livraisons du 1er janvier 2016.

L'Allemand Koehler évoque également la "forte hausse du coût" des matières premières et relèvera ses prix du papier autocopiant de 6 à 8 % et de son papier recyclé Paper Colortech Euler de 6 % pour les livraisons effectuées à compter du 1er janvier 2016.

Le fabricant suédois de papiers thermiques Jujo Thermal va aussi augmenter ses prix à partir du 1er janvier 2016. "Malgré le programme d'efficacité en cours, les niveaux de prix actuels ne sont pas suffisants pour absorber l'augmentation continue des coûts de nos intrants," explique-t-il.
Il ne précise pas de fourchette de cette augmentation.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...