L’impression tous formats de qualité et à toute heure !

Affiches " total recovering " ou de luxe, pour événementiel, décor de film, affichage d’aéroport, PLV ou stand d’exposition, sur quelque support que ce soit : vous pouvez tout demander à Sipa Labo. Même de vous concocter un logiciel. Pourvu qu’il soit de communication, Sipa Labo, membre du réseau Imprimerie-OnLine, le fera !

Le bureau de François Dillschneider est un vrai hall d’exposition. Et il rit toujours de l’étonnement du visiteur : " Nous vivons pour et par l’image "admet finalement le directeur général de Sipa Labo. " Elle nous fait souvent passer des nuits blanches tant les délais de fabrication deviennent infernaux. Mais c’est cela notre vie : l’image sous toutes ses formes. Le plus souvent en un nombre limité voire très limité d’exemplaires ". Puis, après une pause : " Nous venons de réaliser pour Moet & Chandon non plus une image sur du papier mais un produit qui va bien au delà de la photo : un logiciel de création de cédéroms et de communication que le client voulait adapté à n’importe quelle plate-forme informatique. Et cela, ce n’est encore rien. " Dans dix ans, nous ne ferons plus l’image comme nous la faisons aujourd’hui. Ce seront des écrans auxquels on enverra l’information, à volonté, sous forme numérique. Dans un aéroport, par exemple, aux bagages, le communicant aura la possibilité de proposer une " affiche " en allemand à l’arrivée de l’avion de Francfort et, cinq minutes plus tard, sur le même support, une " affiche " en coréen pour accueillir les passagers de l’avion de Séoul".


François Dillschneider - "Une image est d'abord une image, quel que soit son format !".
" Dans un tel contexte, Sipa Labo ressemblera peut-être alors davantage à une tour de contrôle d’où l’on enverra les images à la demande. Mais nous n’en sommes pas encore là… ".
La réactivité pour culture En effet. Aujourd’hui, Sipa Labo, entreprise parisienne membre du réseau Imprimerie-OnLine, est l’un des principaux acteurs de l’impression grand format numérique - " traditionnel " pourrait-on dire - sur le plan national. Ses 35 millions de francs de chiffre d’affaires annuel sont réalisés dans le secteur de la publicité et dans celui de la communication. Pour répondre aux attentes en qualité et en termes de délais dont sont capables les professionnels de ces secteurs, l’équipe d’experts de la photographie et de l’impression numérique de Sipa Labo a su développer une véritable originalité faite d’un savoir-faire rare et d’une disponibilité poussée à son paroxysme. C’est finalement le résultat d’une culture d’entreprise d’un genre particulier. Créé, à l’origine, pour être le service photo de Sipa, l’une des trois plus grandes agences de presse du monde, Sipa Labo a su conserver des qualités de réactivité exceptionnelles lorsque, devenue indépendante, elle est passée au grand format et au numérique. De façon naturelle et avec plusieurs années d’avance sur ses concurrents. Trois grandes techniques de travail Aujourd’hui, Sipa Labo maîtrise plusieurs procédés d’impression, depuis le jet d’encre à solvant ou à l’eau, jusqu’au laser sur papier photographique ou la diode lumineuse tous supports. Dès leurs premiers pas dans l’impression numérique grand format, les hommes de Sipa Labo ont d’abord jeté un pont entre le monde de l’argentique et celui du numérique – encore inexistant à cette échelle - en mettant au point le système " Sipa Géant " qu’ils ont ensuite breveté. Le système Sipa Géant consistait à projeter un négatif sur des laies de papier photographiques que l’on assemblait ensuite jusqu’à réaliser des bâches qui pouvaient recevoir une image de 400 mètres carrés ! La difficulté était de devoir procéder au dépelliculage de la gélatine photo de son support papier pour la reporter sur le support-bâche désiré . " Par ce procédé de laies juxtaposées, nous parvenions à traiter des surfaces vraiment imposantes pour l’époque " se souvient François Dillschneider, " dont beaucoup de décors de cinéma ". L’adoption progressive de l’impression numérique jet d’encre a néanmoins ouvert l’entreprise aux clientèles de l’événementiel, des stands d’exposition et de la publicité sur le lieu de vente (PLV). De nouveaux marchés se sont alors ouverts.


Ecriture laser sur film argentique avec une LightJet 430 de Gretag : trois lasers rouge, vert et bleu en champ magnétique pour insoler en 7 minutes à 300 dpi.
Aujourd’hui, Sipa Labo conserve un quart de son activité dans l’argentique pur – encore s’agit-il de développement et non de tirage ou d’impression. ; un second quart est celui de l’argentique laser – autrement dit, l’impression laser sur papier argentique pour PLV de luxe essentiellement ; le reste est dédié à l’impression jet d’encre sur machines petit, grand et très grand formats. L’entreprise : une organisation basée sur l’auto-responsabilité Sipa Labo est une entreprise dotée d’une réelle productivité. " Nous comptons 38 collaborateurs " explique François Dillschneider. " Et chacun d’eux à une productivité de 30 % plus élevée que la meilleure de tous nos concurrents. Ce n’est pas un hasard ". Il est vrai que l’entreprise Sipa Labo est une entreprise particulière, originale. La responsabilisation de chaque collaborateur est portée à son paroxysme. Sous la responsabilité directe du directeur général, François Dillschneider, qui fait également fonction de directeur technique, de directeur de production et de directeur commercial. " Chacun sait ce qu’il a à faire " commente-t-il, " et prend les décisions de lui-même – travailler la nuit par exemple - pour que tout se déroule parfaitement ". Cette façon de travailler, à l’américaine, s’est imposée d’elle-même. " Nous n’avons pas eu le choix " confirme mon interlocuteur. " Nos marchés sont extrêmement exigeants. La pression est à proprement parler monstrueuse ! ". " Notre secret " conclut François Dillschneider, " c’est de considérer, en premier lieu, qu’une image est d’abord une image, quel que soit son format. Ensuite, nous considérons que notre métier est d’aller plus loin que de faire des images. Enfin, nous avons toujours ambitionné de ne pas nous figer sur nos métiers traditionnels mais, au contraire, de multiplier nos compétences sur un grand nombre d’applications ".


La Nür Blueboard HIQ de 5 mètres de large fonctionne en trois équipes. Sipa Labo dispose également, en grand format, d'une Salsa de 3,20 mètres de laize.
Des exemples par centaines ! Dee prestige ou pas, les exemples d’applications confiées à Sipa Labo ne manquent pas. Au hasard, un florilège :
  • bâchage complet du Casino pour le Grand Prix de Monaco, commandé par Van Cleef. Réalisation, montage compris, en 24 heures !
  • à Paris, au Centre Beaubourg, une photo de 50 mètres de long par 4 mètres de haut ;
  • une moquette, de plus de 120 mètres de long sur 3 mètres de large pour accueillir la Reine Paola de Belgique ;
  • Bâchage du haut d’une pyramide d’Egypte pour un sommet international ;
  • Stand Audi pour le salon de Francfort. La marque allemande désirait un décor identique à s’y méprendre à la carrosserie du coupé aluminium qui devait être lancé à cette occasion. Pari tenu, pari réussi. Grâce à un pelliculage spécial, on aurait cru le stand fait de métal.
  • 1 000 mètres carrés en jet d’encre pour le sol de l’assemblée générale de Vivendi. La commande a nécessité deux jours et deux nuits de travail, l’assemblée générale a duré trois heures. Les réalisations de Sipa Labo, une fois livrées, ne dépassent pas la demi-heure de vie…
  • Parmi des centaines du même genre : la photo officielle très grand format sur coton de tous les médaillés olympiques français livrée trois heures seulement après la prise de vue (Sipa Labo est fournisseur officiel olympique)!
  • Des défis permanents avec des partenaires du cinéma, le Tour de France….
  • Plusieurs stands complets du Salon du Bourget ;
  • Stand du Parlement européen au Salon du Livre ;
  • Reproduction d’affiches 4 x 3 sur papier qui se colle à l’eau pour tournage de films dans le métro parisien (tirage réalisé par procédé électrostatique) ;
  • Prototypes de robes de grand couturier sur tous textiles pour présentation lors des défilés.
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...