Xerox cède la moitié de ses usines de production

La longue marche de la Document Company vers le rétablissement complet passe par une importante phase de délestage dont profite un gros sous-traitant de Singapour, Flextronics.

Après avoir signé avec General Electrics un accord qui pourrait lui permettre de ne plus devoir 5 milliards de dollars de dettes, Xerox poursuit sa politique de remise en selle en vendant 220 millions de dollars (240 millions d’euros) la moitié de ses usines, situées au canada, au Brésil, au Mexique et en Malaisie. Cette opération comporte également le transfert de 3 650 salariés. Ce faisant Xerox fait l’économie de plus d’un milliard de dollars de coûts de production annuels. Par ailleurs, Xerox a également initié des discussions pour la cession de ses capacités de production aux ays-bas et en Angleterre à Flextronics. sans compter la fermeture probable l'usine d'El Segundo, en Californie, ainsi qu'une unité de services au client à Utica, dans l'Etat de New York.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...