Google veut rattraper son retard dans la réalité virtuelle

Le géant américain vient de confirmer la mise en place d'une nouvelle division consacrée à la réalité virtuelle.

Google s’intéresse de plus en plus à la réalité virtuelle. Le géant américain vient de confirmer la mise en place d’une nouvelle division dédiée à la réalité virtuelle. Cette structure sera dirigée par Clay Bavor, auparavant responsable des applications chez Google (Drive, Docs, Gmail…).

La firme de Mountain View, qui jusqu’à présent s’était davantage concentré sur la réalité augmentée avec le projet Google Glass, souhaite ainsi rattraper son retard dans le domaine de la réalité virtuelle par rapport à ses concurrents, dont Sony, Microsoft ou Facebook, via sa filiale Oculus et son casque Oculus Rift.

Google reste néanmoins discret sur ses ambitions. Son dernier projet dans le domaine de la réalité virtuelle consiste en un casque bon marché baptisé Cardboard. Ce casque de réalité virtuelle fait à partir de carton auquel il faut ajouter un smartphone et quelques accessoires a l’avantage d’être accessible au grand public grâce à son prix relativement bas (environ 20 euros).

Au départ accueilli comme un gadget, Cardboard a rencontré un certain succès notamment via une collaboration avec le New York Times, qui a distribué en novembre dernier un million de Cardboard à ses abonnés. Ce casque de réalité virtuelle n’est toutefois pas à la hauteur des casques haut de gamme présentés par ses rivaux (il faut compter environ 700 euros pour l’Oculus Rift).

Quelle que soit la stratégie de Google, l’année 2016 sera définitivement l’année de la réalité virtuelle. La bataille entre les grands acteurs du secteur ne fait que commencer.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...