L’e-plaquette pour mieux communiquer via Internet

Alma Consultant, membre du réseau Imprimerie-OnLine, a-t-il mis au point la plaquette de présentation adaptée à Internet que l’on attendait ? Un concept simple mais riche en perspectives nouvelles pour les entreprises qui veulent communiquer de façon efficace sur ce média devenu incontournable.

Le
Depuis déjà presque cinq ans à son compte, Pascal Coeurderoy a assis une solide réputation de maître d’ouvrage en marketing direct. Quelle que soit la complexité du message à diffuser, il agit en coordonnateur de toutes les compétences aptes à servir les intérêt du diffuseur du message. Depuis Massy, où il a situé sa société, Alma Consultant et son équipe de cinq collaboratrices et collaborateurs prennent le relais de la création et portent le message jusqu’à son destinataire, assumant totalement la responsabilité de la fabrication et de la distribution du message. Ses clients ? Ils sont étonnamment fidèles - c’est tout dire. Avec eux, Alma Consultant réalise des progressions de chiffre d’affaires significatifs : 800 KF en 1997, 9 millions en 2000. Le sérieux, cela paie toujours. Les raisons Plongé de façon permanente dans les problématiques liées à l’efficacité de la communication, Pascal Coeurderoy a voulu avoir une réflexion sur la place que l’Internet doit, tôt ou tard, occuper dans l’art de communiquer et de vendre. “Je me suis rapidement rendu à des concepts et à des notions fort simples à ce sujet” avoue-t-il volontiers. “Et, notamment, que l’Internet est et sera incontournable. Il est interdit à un chef d’entreprise de l’ignorer car il répond à des besoins de communication que le papier ne pourra jamais remplir”. Ce sont sur ces considérations qu’est née l’e-plaquette, en collaboration avec un spécialiste reconnu du développement en ligne, Franklab Technologie.


Pascal Coeurderoy : "multiplier facilement les messages sur Internet".
Le principe Il existe deux manières de communiquer sur Internet : inclure son message dans le courrier - l’e-mail - ou le joindre à ce dernier dans un fichier dit “attaché” ou “joint”. La première solution offre un éventail extrêmement limité de possibilités pour mettre en valeur le message. La seconde est assez malaisée à manipuler. Les réseaux de mauvaise qualité et les différences qui existent entre les plates-formes informatiques participent de façon active à déstructurer et à déstabiliser ces messages attachés. Les polices de caractères, notamment, réservent souvent des surprises à l’ouverture du fichier. “Nous avons conservé le principe de la pièce jointe” explique Pascal Coeurderoy, “mais en la maîtrisant, en la figeant. C'est pourquoi nous avons fait appel au format de fichier universel qui est aujourd’hui incontournable : PDF”. Le résultat ? Un “produit” de six pages - ou six écrans - au maximum regroupées à la façon d’un petit site Internet, au format écran 166x166 mm, avec page d’accueil, bannières, logos, visuels, boutons et autres liens hypertextes. Les avantages Pour Pascal Coeurderoy, l’e-plaquette offre la possibilité de multiplier les messages et les démarches beaucoup plus facilement qu’en faisant appel au fichier attaché traditionnel. Il s’agit d’un fichier léger qui peut être adressé à n’importe quel destinataire, qu’il soit équipé d’un PC ou d’un Mac, pourvu qu’il dispose du plug-in gratuit d’Acrobat, Acrobat Reader. Nous le fournissons le cas échéant. De plus, les liens interactifs ouvrent l’e-plaquette à d’autres sites Internet. Si on le désire, quand on le désire. Par conséquent, pourvu que le message soit suffisamment incitatif et bien pensé, le destinataire sera tenté de prolonger la consultation vers les sites qui lui seront proposés”. Le prix Une fois le cahier des charges réalisé et les documents disponibles, quelques jours suffisent à réaliser cette e-plaquette. Elle est livrée en cédérom et utilisable sans limitation de durée ni de droits. Vous aurez à payer le temps passé. Un contrat vous liera à Alma Consultant selon une formule annuelle si vous pensiez devoir faire procéder fréquemment à des modifications du contenu du cédérom. Une e-carte de voeux ? Le concept de e-plaquette à peine lancé, Pascal Coeurderoy s’apprête à sortir celui de la e-carte de voeux. Dès le mois prochain. Elle pourra accueillir des animations et du son. Comme l’e-plaquette d’ailleurs, la e-carte de voeux est réalisée selon la charte graphique du client. Pour servir son message avec rapidité et efficacité.
Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO