Les résultats d'Heidelberg s'effritent

Le premier semestre est jugé correct mais le second se traduira par une baisse importante des bénéfices.

Le premier trimestre de l'exercice 2001-2002, achevé le 30 juin dernier, avait permis au premier constructeur mondial de machines d'imprimerie d'annoncer une progression de 8 % de ses ventes et de presque 22 % de son résultat opérationnel.

Cependant, sur les six premiers mois de l'exercice, les performances ont été sérieusement revues à la baisse.

Le chiffre d'affaires du groupe s'est établi à 2,3 milliards d'euros pendant cette période, soit en hausse de 4,8 % sur les 2,2 milliards engrangés un an auparavant. Le résultat opérationnel est autrement plus affecté : il plonge de 28 % à 110 millions d'euros. La différence s'établit à 43 millions d'euros !

Inférieur de 20 millions d'euros à celui du semestre 2000-2001, le résultat après impôts devrait avoisiner les 62 millions d'euros entre le 1er avril et le 30 septembre 2001.

Au mois de septembre, les ventes se sont situées 100 millions d'euros en deça des prévisions qui avaient été établies. C'est l'activité aux Etats Unis qui aura été la plus durement affectée, et, plus spécialement, la division Rotatives qui fait appel à un grand nombre de composants américains. Elle a réalisé des ventes en retrait de 30 % et aggravé ses pertes opérationnelles qui avaient atteint 24 millions d'euros un an auparavant.

La division Feuilles a légèrement amélioré son chiffre d'affaires semestriel (1,57 milliard d'euros contre 1,35 voici un an. Amélioration également du résultat opérationnel qui passe de 212 à 260 millions d'euros.

Compte tenu de la conjoncture économique présente, les dirigeants du groupe tablent sur une poursuite de la baisse du chiffre d'affaires jusqu'à la fin de l'exercice et que ce dernier sera moins bon que le précédent. Ils comptent néanmoins réaliser 100 millions d'euros d'économie au cours du second semestre grâce au train de mesures de réduction des coûts mis en oeuvre voici plusieurs mois.

Ainsi, sur l'exercice tout entier, les bénéfices après impôts pourraient atteindre au moins 200 millions d'euros.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...