Dernière édition papier pour The Independent, le quotidien veut être un exemple

The Independent a choisi de renoncer au papier pour se consacrer exclusivement au numérique.

Le quotidien britannique The Independent a publié samedi 26 mars sa dernière édition papier, accompagnée de quatre suppléments retraçant l’histoire du journal. The Independent, qui subit de lourdes pertes depuis plusieurs années a choisi de se consacrer uniquement au numérique.

"Aujourd’hui les presses se sont arrêtées, l’encre est seiche et bientôt le papier ne se froissera plus. Mais si un chapitre se ferme, un autre s’ouvre, et l’esprit de The Independent continuera de fleurir", peut-on lire dans le dernier éditorial imprimé.

Malgré des ventes papier en chute libre ces dernières années, le quotidien se félicite d’enregistrer aujourd’hui via ses différentes plateformes (web, tablette, mobile) la meilleure audience jamais atteinte. "Notre journalisme atteint aujourd’hui plus de personnes dans plus de pays que jamais auparavant, et continuera de le faire dans la sphère digitale".

The Independent affirme également que cette "transition audacieuse" sera jugée par l’histoire comme "un exemple à suivre pour les autres journaux à travers le monde". Le propriétaire du journal, le russe Evgeny Lebedev, avait annoncé la fin de l’édition papier en février dernier, justifiant sa décision par l’évolution de l’industrie de la presse : "le changement est conduit par les lecteurs. Ils nous montrent que l’avenir est numérique".

Lancé en 1986, The Independent était le journal national le moins distribué au Royaume-Uni avec en moyenne 56 000 copies par jour, loin derrière des titres comme The Times, The Guardian ou The Daily Telegraph. Dans sa meilleure période, au début des années 90, il culminait à plus de 400 000 copies.

Sur ses plateformes digitales, le quotidien attire aujourd’hui près de 60 millions de visiteurs uniques par mois et mise sur une augmentation de ses recettes de l’ordre de 50 % cette année.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Marie Des Brumes - 26 Mars 2016
...Aujourd?hui les presses se sont arrêtées, l?encre est "sèche" et bientôt le papier ne se froissera plus....
Ajouter un commentaire...