Bobst cherche à se renforcer sur l'enduction

© Bobst

Le constructeur pourrait racheter une partie du groupe suisse Wifag-Polytype, groupe qui a procédé à de nombreux licenciements depuis 2013.

Le groupe suisse Bobst,spécialisé dans les machines et solutions d'impression, de faconnage, d'induction et de contrecollage pour les fabricants d'emballages et d'étiquettes, est actuellement en négociation avec Wifag-Polytype, basé à Fribourg lui aussi en Suisse, en vue du rachat de son activité de technologies d'enduction.

Wifag-Polytype est une entreprise d'ingénierie et de fabrication spécialisée dans les machines d'impression sur gobelets et tubes en plastique, dans les équipements pour emballages métalliques, ainsi que dans les solutions d'enduction et de contrecollage pour films et papiers multicouches. 

Ce groupe suisse est en difficulté financière depuis plusieurs années en raison d'une forte baisse de son chiffre d'affaires. Depuis début 2015, il a supprimé environ 185 postes sur son site de Fribourg qui comptait quelque 360 salariés. Il possède d'autres sites en Asie, aux États-Unis et en Europe et emploie aujourd'hui 800 salariés dans le monde. Le chiffre d'affaires estimé pour 2015 était d'environ 220 millions de francs suisse (200 millions d'euros), en baisse de 20 % par rapport à 2014.

Avec cette acquisition, Bobst souhaite "dynamiser" et d'"élargir en permanence son portefeuille de produits", en développant son activité de technologies d'enduction "sur le plan international", explique-t-il dans un communiqué.

Bien que pour l'heure cette opération est encore au stade des discussions, la transaction pourrait être finalisée à la fin du deuxième trimestre 2016.

Bobst possède 12 sites de production dans huit pays, emploie 5 000 personnes dans le monde et réalise environ 1,3 milliard de francs suisse (1,2 milliard d'euros).

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...