Windows XP : c'est parti !

Sans se soucier des procédures qui se multiplient autour de Microsoft, Bill Gates s'est dépêché de lancer, aujourd'hui, à New York, son nouveau système d'exploitation.

Windows XP met à la disposition des professionnels des fonctionnalités plus ludiques et aux utilisateurs grand public un peu plus de professionnalisme dans leur démarche. Délaissant l'approche par icônes - le bureau est vide au démarrage - pour un passage obligé et permanent par le menu "Démarrer", Windows XP fait davantage de place à Internet, à la vidéo et à la musique numérique.

Pour tenter, une nouvelle fois, d'imposer un monopole. Dans les prochaines semaines, Bill Gates va poursuivre ses négociations avec les autorités américaines - voire même européennes - pour éviter, non le démantèlement auquel il vient d'échapper, mais des sanctions financières lourdes.

Dans le même temps, cependant, il investira quelque 250 millions de dollars pour présenter au marché la dernière génération Windows. Et prendre encore un peu plus d'avance et mettre tout le monde - pouvoirs publics, concurrents, marché - devant le fait accompli.

Windows XP, dont on dit déjà qu'il est plus stable que les versions précédentes, va tenter d'imposer un standard en matière de commerce et de communication en ligne et de musique numérique. Il intègre de nouvelles fonctions qui vont totalement dans un renforcement du célèbre système d'exploitation dans ce sens.

Il faut dire que Bill Gates, dans la suite logique de ce lancement, proposera dès la semaine prochaine, ses logiciels en ligne NetAlerts, puis, en novembre, sa console de jeu X-Box. Logique quand on veut s'imposer à l'ensemble du monde numérique.

En France, Microsoft compte vendre 4 à 4,5 millions de licenses Windows XP au cours des douze prochains mois.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...