Lexmark vendu à un consortium asiatique

Le fabricant américain d'imprimantes bureautiques, spécialisé également dans les services d'infogérance d'impression (MPS) et la gestion de contenu (ECM), a accepté l'offre de PAG Asia Capital et d'Apex Technology.

Le fabricant américain d'imprimantes, Lexmark, l'ancienne division print d'IBM, qui cherchait un nouveau propriétaire depuis octobre (lire Lexmark serait à vendre), a annoncé son intention de se vendre à un consortium chinois pour environ 3,6 milliards de dollars.

Le conseil d'administration de Lexmark a approuvé à l'unanimité la vente aux investisseurs du fonds d'investissement asiatique PAG Asia Capital et d'Apex Technology, entreprise basée en Chine qui fabrique et distribue entre autres des cartouches pour imprimantes jet d'encre et laser. 

Cette transaction représente une prime de 30 % par rapport au cours de clôture du 21 octobre 2015, date de la mise en vente de l'entreprise, explique le communiqué.

Avec cette vente, "Lexmark sera en mesure d'atteindre un nouveau niveau de croissance et d'innovation, au bénéfice de nos clients, partenaires et fournisseurs, plus vite que nous n'aurions pu le réaliser, a déclaré Paul Rooke. Avec les ressources du consortium, nous pourrons continuer à investir et faire croître l'entreprise en pénétrant davantage le marché Asie-Pacifique pour le matériel, les logiciels et les services d'impression gérés."

Les nouveaux propriétaires comptent maintenir le siège social de Lexmark à Lexington dans le Kentucky et Paul Rooke, président et chef de l'exécutif de Lexmark, devrait continuer à diriger l'entreprise après la finalisation de cette opération.

L'opération, encore soumise à différentes procédures légales, devrait être finalisée au cours du second semestre de 2016.

Lexmark qui a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires, en baisse, de 3,5 milliards de dollars, emploie environ 12 700 personnes dans le monde.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...