Un an pour devenir commercial dans les arts graphiques

L’Itmig, Gobelins-Ecole de l’image et le Sicogif renouvellent l’expérience, engagée l’année dernière, de spécialiser aux spécificités de l’imprimerie de jeunes commerciaux déjà diplômés. L’expérience est menée simultanément à Paris et à Lille sous la responsabilité de Raymond Huc (en médaillon).

Anne Stéfanini, directrice des Gobelins, a accueilli les stagiaires en compagnie de Jean-Raoul Rosay (Sicogif), Raymond Huc (Itmig) et Joëlle Elbaz (Gobelins).

Pour la deuxième année consécutive, une quinzaine de jeunes commerciaux diplômés désireux de se spécialiser dans les arts graphiques ont initié, lundi 5 novembre, à Paris, un cursus d’une année qui sera sanctionné par un Contrat de qualification professionnelle (CQP). Le cursus fera la part belle à la présence sur le terrain, chaque stagiaire consacrant les deux tiers de son temps à l’entreprise qui l’accueille.

60 % de réussite en 2000-2001

Au vu de l’expérience passée, ce " bain " dans les réalités de la vente s’avère extrêmement payant. Il n’est pas rare que le stagiaire, par ses résultats, rembourse largement l’investissement de 500 KF environ qu’il représente pour les partenaires engagés dans ce projet. La première promotion affiche ainsi, sur les neuf jeunes ayant effectivement achevé le cursus – ce qui fait 60 % de réussite - , une moyenne de chiffre d’affaires annuel supérieur au million de francs. Une véritable performance si on réalise que ces jeunes sont partis d’un portefeuille clients totalement vide ! Le record a même été établi à 2 millions de francs par l’un des stagiaires ! Le bilan est donc positif d’autant qu’il faut ajouter que cette expérience a fait passer le taux d’intégration réussie de jeunes commerciaux dans les entreprises du secteur d’un maigre 10 % à quelque 60 %. Par ailleurs, chaque action de soutien et d’accompagnement décidée lorsque nécessaire par l’Itmig, s’est toujours traduite par des effets positifs immédiats.

4 500 candidats pour la promotion 2001-2002

Pour préparer la promotion qui débute son cursus cette semaine, l’équipe de l’Itmig dirigée par Raymond Huc, avec Christian Vanden Haute, Philippe Spiro et Jean-René Guillermou a dû, sur Paris seulement, choisir 15 noms sur… 4 500 candidats. De même, quelque 1 400 entreprises ont été contactées pour accueillir ces stagiaires. Quinze seulement ont été retenues après 121 rencontres. Trois d’entre elles ont renouvelé leur engagement volontaire à recevoir un des jeunes : l’imprimerie Rosay-Busson, Hafiba et Imprimerie Nory.

La promotion 2001-2002.

Avec cette deuxième promotion, enfin, l’expérience gagne en importance puisqu’un cursus supplémentaire s’ouvrira la semaine prochaine à Lille. Elle réunira une dizaine de stagiaires.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...