Pourquoi l'intelligence artificielle de Google lit-elle des romans d'amour ?

Pour s'humaniser bien sûr...

Comment rendre l’intelligence artificielle d’un robot plus "humaine" ? En lui faisant lire des romans d’amour ! C’est du moins la solution que les chercheurs de Google ont trouvée pour enseigner le langage à un de leur programme d’intelligence artificielle, rapporte le site américain Buzzfeed.

Pour emmagasiner des connaissances, les programmes d’apprentissage des machines doivent intégrer une énorme masse de données. Pour ceux qui doivent apprendre le langage, il s’agit principalement de textes. Or, le problème du robot, dans la phase de développement où il se trouve aujourd’hui, c’est qu’il a tendance à avoir une conversation plutôt froide, factuelle, déshumanisée…

C’est ici qu’interviennent les romans d’amour. Ils doivent permettre à l’intelligence artificielle d’avoir un style de langage plus varié, plus nuancé. Car la particularité des romans d’amour est qu’ils racontent tous des histoires similaires, mais avec des mots différents. En lisant des milliers de livres à l’eau de rose, l’intelligence artificielle enrichit sa connaissance du langage.

En comparaison, les livres pour enfants s’avèrent moins efficaces, expliquent les chercheurs. Ils ont un style trop simple et sont moins riches en vocabulaire. Toujours est-il que pour devenir plus "humains", et à terme mieux s’intégrer à la société humaine, les robots doivent lire beaucoup.

En janvier dernier, la présidente de l’Authors Guild, une association qui regroupe les auteurs américains et lutte ardemment depuis plusieurs années contre le projet de bibliothèque numérique Google Books, donnait son point de vue sur la question : "Les auteurs ont en réalité appris à Google à lire. Nos ouvrages ont aidé le moteur à mieux reconnaitre et répondre dans un langage naturel (…) Google a sans doute bien profité de nos livres pour ses utilisations internes, mais il n’a pas eu la décence de reverser un centime aux auteurs ni de leur demander la permission."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Jacques Vidal - 16 Mai 2016
c'est sacrément superficiel ,subtil ,spécial à voir
Ajouter un commentaire...