Le Prix Liliane Bettencourt récompense l'imprimeur en taille-douce Didier Mutel (39)

© Gabriel Vieille

Ce prix récompense son livre d'artiste R217A, réalisé en typographie à l'encre blanche sur un papier de soie blanc intercalé de feuilles de carbone.

Depuis 1999, le prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main récompense le savoir-faire, la créativité et l'innovation dans des métiers d'art français dans des domaines très divers. 

Il est aujourd'hui un label d'excellence. Ce prix comprend trois trophées, Talents d'exception, Dialogues et Parcours, dotés chacun d'un chèque de 50 000 euros et d'un accompagnement pouvant atteindre 100 000 euros pour la mise en œuvre d'un projet.

Cette année plus de 200 candidatures ont été examinées. Outre la qualité des dossiers, le jury, présidé par David Caméo, directeur général des arts décoratifs, a souligné et apprécié "l'ancrage territorial des lauréats, pour la plupart implantés en région, et de leur potentiel d'envergure internationale".

Parfaite maîtrise des techniques et savoir-faire du métier d'art

Le jury a attribué le 17prix Talents d'exception à un graveur et imprimeur en taille-douce, Didier Mutel pour son livre d'artiste R217A, publié en 2016.

Le prix Talents d'exception récompense un artisan d'art pour la réalisation d'une œuvre "résultant d'une parfaite maîtrise des techniques et savoir-faire d'un métier d'art". Celle-ci doit révéler "un caractère innovant et contribuer à l'évolution de ce savoir-faire".

R217A est un livre d'artiste de 160 pages de 42 x 32 cm, réalisé en typographie. Il est imprimé à l'encre blanche sur un papier de soie blanc intercalé de feuilles de carbone. Il est inséré dans une boîte en Corian, matériau solide de DuPont utilisé principalement dans l'architecture et la décoration et constitué à un 1/3 de résine acrylique et 2/3 de minéraux.

R217A lie techniques séculaires et matériaux modernes

"Les feuilles de carbone, qui marquent le lecteur aussi bien que l'ouvrage, associées à la finesse du papier de soie contraignent le lecteur à être particulièrement vigilant et respectueux de l'ouvrage et de son contenu", commentent les organisateurs du concours.

Cette œuvre "fait aussi la démonstration d'une transversalité revendiquée entre des techniques séculaires et des matériaux inédits, détournés de leur destination initiale : il s'agit d'un repositionnement contemporain d'une technique traditionnelle", explique Didier Mutel.  

Le livre présente le texte, emblématique et fondateur de l'histoire moderne, la Déclaration universelle des droits de l'homme. Le titre R217A fait référence à la résolution de l'assemblée générale des Nations unies qui a donné sa portée à ce texte en 1948.

Didier Mutel, Maître d'art

Didier Mutel, né en 1971, est le premier élève de Maître d'art à être devenu lui-même Maître d'art (en 2013). Il est diplômé de l'École supérieure Estienne et de l'École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris. Il a poursuivi son cursus à l'Atelier national de Creation Typographique et enseigne depuis 2003 à l'Institut Supérieur des Beaux Arts de Besançon.  
Créé en 1793, l'atelier qu'il dirige situé à Orchamps dans le Jura, l'atelier Didier Mutel, se revendique le plus ancien atelier de gravure de France. Il est spécialisé dans la gravure et l'impression d'estampes originales et de livres d'artistes.

"Ce prix est un moment clé pour moi et pour l'histoire de l'atelier", déclare Didier Mutel. "C'est une impulsion déterminante, un véritable coup de projecteur qui va me permettre de me focaliser sur de nouveaux objectifs et d'accéder à des projets plus ambitieux".

Plus d'articles sur les chaînes :

Jura
Réagir à cet article :
Daniel Meire - 19 Juin 2016
Quelle merveille dans un monde ou il y a tant de saletés. Que le monde revienne un jour a d'autres valeurs, comme celle ci. Les felicitations viennent de 13.000km de distance.
Eric Illand - 20 Juin 2016
Tout simplement bravo et félicitations. Dommage que nos dirigeants distingués ne passent pas plus de temps près de ces sauveurs du Temple.
Ajouter un commentaire...