Facebook prédit la fin du texte sur le réseau social d'ici 5 ans

Le réseau social sera "mobile" et "tout en vidéo".

Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, avait déjà déclaré que la vidéo prendrait une place de plus en plus importante pour le réseau social. Mais Nicola Mendelsohn, la vice-présidente de Facebook en Europe, Moyen-Orient et Afrique, va plus loin.

Lors du Sommet international des femmes les plus puissantes du monde organisé à Londres par le magazine américain Fortune, Nicola Mendelsohn, interrogée sur l'avenir de Facebook d'ici cinq ans en termes de vidéo et mobilité, déclare que le réseau social sera "définitivement mobile" et "probablement tout en vidéo". Elle estime également que les vidéos à 360° seront "monnaie courante".

"Nous constatons année après année le déclin des messages écrits, et nous voyons une hausse massive des vidéos et images. Donc si je devais faire un pari, je dirais vidéo, vidéo, vidéo."

Citée par Fortune, elle explique que les contenus en vidéo sur Facebook se développent beaucoup plus rapidement que Facebook s'y attendait et notamment la vidéo en direct avec Facebook Live lancée l'an dernier, est "un phénomène plus grand et plus rapide" que le réseau social avait prévu.

Environ 100 millions d'heures de vidéo sont visionnées sur mobile (smartphones et tablettes) chaque jour. Ces vues quotidiennes sont passées de 1 milliard à 8 milliards en l'espace d'un an seulement et les vidéos en direct engendrent dix fois plus de commentaires que des vidéos pré-enregistrées. 

"La meilleure façon de raconter des histoires dans ce monde dans lequel tant d'informations nous parviennent est la vidéo. Elle transmet beaucoup plus d'informations dans un délai beaucoup plus rapide. Donc, cette tendance nous aide à digérer considérablement plus d'informations en moins de temps", explique Nicola Mendelsohn.

Mais le déclin des textes et l'augmentation des vidéos s'expliquent plus par la politique de Facebook que par l'abandon généralisé de l'écrit. Facebook via ses algorithmes met en effet les vidéos en avant sur les fils d'actualité, essayant certainement de rivaliser avec le réseau social qui monte, Snapchat qui est basé sur le post de photos et vidéos visibles seulement 24 heures.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
François Clairgeon - 21 Juin 2016
écrire, lire, réfléchir, murir, grandir, plaisir ... aussi !
Pascal Bézamat - 22 Juin 2016
Certes, on peut anticiper une société du futur, adoptant les mêmes codes anciens de l'écrit, de la lecture, pour les transformer en idéogrammes, images virtuelles, et autres hologrammes, dans lesquels seront implantés, grâce aux progrès des neuro-sciences, des messages subliminaux et masqués, qui permettront de formater, en temps réel, 10 milliards d'Homo Sapiens, devenus de simples consommateurs biologiques (Homo Consumerist), avec leur code barre sur le front et leur puce Chips dans le bras. Surtout, avec cet air d'idiot perpétuel, sûr de lui, narcissique et hédoniste. La fabrique du crétin, érigée en modèle planétaire. Cette société du futur se donnera bonne conscience, face au livre, à l'écrit et au savoir universel, qui ont façonné des générations de lettrés, d'écrivains et d'intellectuels. On ne peut pas renier le passé des hommes de bonne volonté et du Siècle des Lumières, des grands encyclopédistes, par ex. Le livre et l'instruction ne disparaitront jamais, ils seront préservés par des gardiens de la mémoire. Pendant ce temps, l'homme sera devenu une machine à consommer des futilités et des poisons, grâce aux multinationales sans âme. Heureux de vivre sa modernité passagère. Vive les imprimeurs, vive les typos et les offsetistes des temps passés. Vive le livre ancien et moderne. Vive les relieurs des temps jadis. Vive les vrais patrons d'entreprises. Vive les syndicats réellement proches de l'ouvrier. Merde à la robotisation et à la lobotomisation collective.
Diane Babayan - 28 Juin 2016
Ah non alors... L'écriture et la lecture sont déjà menacées. On peut dessiner et peindre pour s'exprimer en image mais lire, écrire et réfléchir sur ce qu'on a lu ou écrit, sont les éléments qui nous permettent de grandir intellectuellement.
Philippe Schreiber - 08 Octobre 2016
Le mot imprim n'aura t'il plus le dernier mot ?...
Ajouter un commentaire...