Des résultats historiques pour KBA

Le chiffre d'affaires progresse de plus de 30 % et les bénéfices font un bond de 87 % ! Heidelberg et MAN Roland vont être jaloux !

En 184 ans d'activité, le troisième constructeur mondial de presses offset n'avait jamais vu cela. Les dernières estimations pour l'exercice en cours laissent apparaître que KBA dépassera les 80 millions d'euros de bénéfices imposables qu'ils s'était fixé pour objectif. Son chiffre d'affaires sera, de même, plus important que le 1,25 milliard d'euros prévu à l'origine. A 948,7 millions d'euros, les revenus du groupe allemand ont progressé de 31,5 % pour les neuf premiers mois de l'année par rapport à la même période de 2000. En raison de l'entrée en vigueur de mesures de réduction des coûts et de la modification de son périmètre, le résultat opérationnel a presque doublé, passant de 33,1 millions d'euros à septembre 2000 à 62,6 millions un an plus tard. Mieux encore, le résultat net sur neuf mois s'établit à 60 millions d'euros soit davantage que le résult net de l'exercice 2000 (52,6 millions) A la fin du troisième trimestre 2001, KBA avait engrangé pour 853,1 millions d'euros de commandes. C'est moins que les 973,1 millions de l'année 2000, année Drupa il est vrai. La comparaison avec un exercice plus comparable - 1999 - laisse apparaître une progression de 10,5 % des prises de commandes. KBA estime devoir sa meilleure résistance à la conjoncture que ne le font ses concurrents par ses choix stratégiques ciblés, non pas sur les presses de production mais sur les marchés de niches (hélio, sécurité). L'acquisition de Giori et de Holland Graphic Occasions sont également à prendre en compte dans l'explication de ces résultats historiques. Au 30 septembre, KBA employait 7 574 personnes, soit 719 salariés de plus qu'en 2000.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...