La e-monnaie va-t-elle remplacer les billets imprimés ?

La Banque centrale de Suède a annoncé l'ouverture d'une période de réflexion sur le lancement éventuel d'une monnaie digitale.

La e-monnaie va-t-elle remplacer les billets imprimés ? Si la question est précoce, elle mérite néanmoins d’être évoquée, au regard de la diminution croissante de l’utilisation de billets de banque et de pièces.

La Suède vient d’annoncer qu’elle ouvrait une période de réflexion de deux ans pour le lancement de sa "e-couronne", une version digitale complémentaire des billets imprimés et pièces.

"Quand le premier billet a été produit, il l’a été grâce à une nouvelle technologie, l’imprimerie", a rappelé Cecilia Skingsley, vice-présidente de la Banque de Suède, dans un discours prononcé lors d’une conférence Fintech à Stockholm.

"Aujourd’hui, nous pouvons faire un parallèle entre le développement des nouvelles technologies et celui de l’imprimerie au 17e siècle (…) les conditions sont propices au développement de nouvelles formes de paiement électroniques".

Compléter plutôt que remplacer

Pas question néanmoins de remplacer les billets imprimés et la monnaie par une nouvelle monnaie électronique. Lancée dans une période de "réflexion", la Banque de Suède continuera d’émettre des billets et des pièces tant que la demande sera présente.

Celle-ci est cependant plus faible d’année en année. Entre 2007 et 2016, l’utilisation de billets et de pièces par les particuliers en Suède est passée de 97 à 61 milliards de couronnes. Un phénomène qui s’observe dans de nombreux pays.

Une première pour une banque centrale

La Banque de Suède est ainsi la première à se lancer dans l’exercice, aucune banque n’ayant jusqu’à présent mis en circulation une monnaie digitale destinée au grand public.

Elle va employer les deux prochaines années à l’examen de toutes les conditions techniques, juridiques et pratiques d’un tel dispositif.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...