Une enquête ouverte suite à la liquidation de l'imprimerie Fusium (63)

L'imprimerie Fusium a été liquidée le 5 décembre 2016.

L'imprimerie Fusium, installée dans le Puy-de-Dôme, a été liquidée lundi 5 décembre 2016 par le tribunal de commerce de Clermont-Ferrand. L'avocat des salariés dénonce des actions malhonnêtes de la part des propriétaires. Une enquête a été ouverte.

Le tribunal de commerce de Clermont-Ferrand a prononcé lundi 5 décembre la liquidation judiciaire de l’imprimerie Fusium.

Cette entreprise, implantée à Lezoux dans le département du Puy-de-Dôme (63), avait été placée en redressement judiciaire le 10 février 2015. Elle comptait alors une soixantaine de salariés.

"Pillage organisé"

Pour faire face aux difficultés financières, le nombre d’employés a été réduit de moitié au cours des derniers mois, mais cela n’a pas suffi.

Aujourd’hui, 33 salariés se retrouvent sans emploi, et dénoncent "une sorte de pillage organisé", selon les termes de Jean-Louis Borie, l’avocat des salariés de Fusium, cité par France Bleu Pays d’Auvergne.

Ancienne filiale du groupe Centre France, l’imprimerie Fusium a été cédée en octobre 2014 au groupe belge Print Holding SPRL. Mais d’après un représentant du personnel, cette structure aurait été montée spécialement pour l’occasion afin de permettre aux actionnaires de se verser de larges commissions, rapporte le site d’informations. Un montant de 2 millions d’euros est évoqué.

Une enquête a été ouverte par la brigade financière de la Police Judiciaire de Clermont-Ferrand.

Plus d'articles sur les chaînes :

Puy-de-Dôme
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

FUSIUM recrute

Actualités de l'entreprise