Les réseaux sociaux vont-ils avaler les dépenses publicitaires ?

Les sommes engagées par les annonceurs dans les réseaux sociaux dépasseront celles de la presse d'ici 2020, selon la dernière étude Zenith Optimedia.

Un récent article d’un journal économique pose la question ainsi : "les réseaux sociaux vont-ils achever la presse ?" Selon une étude Zenith Optimedia, les sommes engagées par les annonceurs devraient représenter 20 % des dépenses publicitaires totales sur internet d’ici 2019.

D'après ces prévisions, Facebook, Instagram, Twitter et les autres réseaux à venir représenteront à eux tous 50 milliards de dollars (47,1 milliards d’euros), soit 1 % de moins que les dépenses qui seront alors investies dans la presse écrite.

Les dépenses publicitaires dans les réseaux sociaux vont dépasser celle de la presse avant 2020

Toujours selon la même étude, les dépenses publicitaires dans les médias sociaux devraient dès l’année suivante dépasser celles de la presse. En 2016, les réseaux sociaux captent déjà 16 % des investissements digitaux.

Les réseaux sociaux ont notamment bénéficié de la forte croissance du support mobile qui a enregistré une hausse spectaculaire en 2015.

Parallèlement aux réseaux sociaux, la publicité vidéo enregistre elle aussi une forte hausse de 18 % par an, avec en prévision un montant de 35,4 milliards de dollars en 2019. Elle devrait ainsi dépasser la publicité radio tout en restant bien en dessous de la publicité télé.

De manière plus globale, l’étude prévoit une hausse des dépenses publicitaires mondiales de l’ordre de 4,4 % en 2017 et en 2018 et de 4,1 % en 2019. Depuis 2010, la croissance des dépenses publicitaires mondiales a été stable, oscillant entre 4 % et 5 %.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...