Zoom sur le marché de la bande dessinée en 2016

Chiffres clés de la production de bande dessinée sur le territoire francophone.

2016 est l’année de la stabilisation du secteur de la bande dessinée, annonce le rapport annuel signé Gilles Ratier, secrétaire général de l’ACBD (Association des critiques et journalistes de bande dessinée).

Avec 5 305 livres de bande dessinée publiés cette année sur le territoire francophone, soit une hausse de 0,9 % par rapport à 2015, l’offre éditoriale se maintient au-dessus de la barre symbolique des 5 000 publications.

"Au fil des ans, le 9e art s’est construit une place de choix au sein de l’industrie culturelle et ses acteurs ont su trouver un rythme de production, ainsi que des politiques éditoriales efficaces, dans un monde en constante mutation économique et artistique", indique le rapport.

Chiffres clés de la production

Selon les données de Livres Hebdo/Electre, la production imprimée d’albums de bande dessinée représente 6,9 % de la production éditoriale globale sur le marché français en 2016.

Dans cette production, plusieurs catégories sont à distinguer : les strictes nouveautés (3 988), les rééditions (964), les recueils d’illustration (266) et les essais (87).

À noter que la presse et la critique de bande dessinée sont également en bonne santé avec 24 revues papier, 44 sites spécialisés et 87 ouvrages d’étude sur le 9e art, dénombrés en 2016.

L’édition dominée par 3 puissants groupes

Concernant l’édition, le rapport dénombre 384 éditeurs qui se partagent le marché du 9e art en 2016. Cependant, 67,3 % de la production est concentré par 3 puissants groupes (Média-Participations, Delcourt et Glénat) et 12 autres importantes structures.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...